Edito

Plus de travailleurs mais moins d’emplois

Manuel Marchal / 19 juillet 2010

La Direction du Travail vient de publier un bilan 2009 de la situation de l’emploi à La Réunion. Il s’avère que la croissance démographique de la population active a poursuivi sa progression, avec 5.400 travailleurs de plus.
Mais dans le même temps, le nombre d’emplois a diminué, ce qui constitue une première depuis bien longtemps et une catastrophe pour le pays.

Ces statistiques démontrent que l’an dernier, les Réunionnais ont payé le prix de décisions politiques irresponsables. Le signal avait été donné en mai 2007 par Didier Robert qui supprime la rocade du Tampon. Alors qu’il avait toujours voté pour la rocade du Tampon quand il était adjoint au maire, il change brutalement de point de vue et va à l’encontre de l’avis d’un conseil des sages qu’il avait pourtant lui-même convoqué.

Quelques mois plus tard, d’autres projets prêts à démarrer, voire même déjà en chantier, connaissent le même sort. Il s’agit notamment du Pôle Océan et du Zénith intercommunal du Nord, dont la première pierre avait été pourtant posée par le président de la CINOR et Firmin Viry. Dans le même temps, le gouvernement réussit à créer les conditions d’une réduction considérable du montant des subventions accordées à la construction de logements via la défiscalisation. Ces décisions se combinent pour créer l’effondrement de l’économie du pays.

Alors que c’est la rocade du Tampon qui avait été le banc d’essai de cette stratégie de la démolition, c’est le Sud qui est la région la plus touchée par les conséquences de ces décisions politiques. Entre 2007 et 2008, le nombre de salariés y a diminué de 3,3%. Et maintenant que la stratégie de la démolition tourne à plein régime, combien serons-nous à payer le prix en 2010 ?

M.M.


Kanalreunion.com