Edito

Pourquoi Huguette Bello a-t-elle voté contre le gouvernement socialiste ?

J.B. / 26 avril 2014

Cela fait un mois que le premier tour des municipales a eu lieu. La surprise a été sans conteste la position de Huguette Bello. Elle était non seulement en ballotage, mais en plus, reléguée à la deuxième place. Interrogée sur cette mauvaise posture, elle a mis la faute sur les abstentionnistes qu’elle allait mobiliser au deuxième tour ; elle avait déclaré que son challenger n’avait plus de réserve. Enfin, que c’est dans l’adversité qu’elle puise sa force.

Toutes ces déclarations peuvent être vérifiées. Pourtant, elle perd. Nous attendons toujours une conférence de presse au cours de laquelle elle offre une analyse des résultats et de sa défaite. Il n’y a rien à l’horizon. Pourquoi ? Pourtant, elle vient de prouver qu’elle est capable de mobiliser les médias pour évoquer ce qu’elle va dire le lendemain au conseil municipal. Et, les médias viennent 2 fois et en parlent 2 fois.

Voilà une nouvelle occasion qui nous permet d’écrire qu’il ne faut pas cesser de dire la vérité sur Huguette Bello.

Elle est Députée depuis plus de 15 ans. Elle a participé aux débats et votes de 15 budgets annuels de la France. C’est énorme. Combien de fois, a-t-elle mobilisé les médias pour expliquer aux Réunionnais ce qu’elle va dire à l’Assemblée Nationale ? Les électrices et les électeurs sont-ils indignes de connaître l’analyse que fait leur Députée du budget de l’Etat et qui motive sa position lors du vote ? Ou bien est-ce à dire que le vote du Budget de la France a moins d’importance à ces yeux que le budget de Saint-Paul ? Pourtant, elle occupait les fonctions de Députée et de Maire. Elle devrait être cohérente, non ?

Prenons un exemple. Elle n’a pas voté la confiance au nouveau gouvernement. Partant de notre point de vue c’est positif. Mais, pourquoi ne s’est-elle jamais expliquée sur ce vote ? Les Réunionnais seraient curieux de connaître les raisons. Peut-on dire que c’est un manque de solidarité envers la ministre Marisol Tourraine, celle qui est venue à ses côtés, en pleine campagne électorale, poser la première pierre d’un hôpital qui ne sera pas construit avant 2 ans ? Tous les choix sont légitimes : on attend simplement les explications.

Exactement comme au soir du premier tour, où elle a laissé entendre que sa capacité de mobilisation allait submerger l’adversaire. Comme c’est le contraire qui s’est passé, comme elle a une éthique, des valeurs et une morale, il lui reste à expliquer les raisons qui l’ont conduite à s’opposer aux socialistes. Avec un peu de patience, on le saura bientôt.

J,B,


Kanalreunion.com