Edito

Pourquoi les médias déforment la position du PCR ?

Témoignages.re / 21 février 2012

Le PCR s’est réuni, dimanche, à Sainte-Suzanne et a adopté ses propositions pour la prochaine mandature présidentielle et législative. La situation est tellement tendue et irréversible que même le JIR a fini par reconnaître que cela va devenir incontrôlable. Il pointe du doigt une classe politique totalement silencieuse. Du reste, les rassemblements sporadiques ayant pour revendication « la cherté de la vie », dans plusieurs communes de l’île, viennent confirmer un malaise de plus en plus net. La prochaine tournée des candidats à la présidentielle se fera donc sur des engagements concrets et non plus sur l’affect.

En tant que parti politique responsable, le PCR adresse ses propositions aux candidats et aux Réunionnais. On ne vote pas pour des personnes mais pour des projets. C’est dans ce contexte que vient se greffer un débat sur les législatives dans l’Ouest. Et, là, les médias qui se proclament apolitiques déforment systématiquement les positions du PCR.

De la circonscription numérotée N°2

La Réunion comptait 5 circonscriptions aux dernières élections législatives, en 2007. Compte tenu de la croissance démographique, nous en avons maintenant 7. La circonscription numéro 2 qui comprenait les communes de la Possession, le Port, Saint Paul, 3 Bassins a été scindée deux parties, pour constituer les circonscriptions numérotées 2 et 7. Ainsi, la nouvelle circonscription 2 comprend La Possession, Le Port et une partie de la commune de Saint Paul. La circonscription 7 associe l’autre partie de Saint Paul, Trois Bassins, Saint-Leu, les Avirons, l’Etang Salé, et un des deux cantons de Saint Louis. L’UMP a coupé Saint Paul en 2.

Des remarques tirées de la numérotation

Les numéros créent la confusion sur laquelle prospèrent des erreurs de langage. Ainsi, il est faux de dire : « je suis dans ma circonscription,… » ou bien « le PCR pousse Huguette Bello hors de sa circonscription », etc. Les Députés UMP qui ont voté la loi auraient pu inverser les chiffres ou redonner une continuité au sens de la numérotation !

La première conséquence de cette manière de voir, c’est qu’on a oublié que la candidate du PCR a été élue par des électrices et des électeurs de Trois Bassins. S’agit-il vraiment d’un oubli ou alors l’expression d’un mépris envers les électrices et les électeurs qui ont assuré la victoire de la candidate du PCR durant 3 mandats, soient plus de 15 ans ?

L’autre conséquence qui nourrit l’amalgame issue du chiffre 2, c’est également l’abandon des électrices et des électeurs de Saint-Gilles les Bains, Saint-Gilles les Hauts, Villèle, Ermitage, Tan Rouge, Bernica, la Saline les Hauts et la Saline les Bains. Ils doivent se demander pourquoi les médias accordent-ils plus de considération aux électeurs des communes de la Possession et du Port ? Alors que, contrairement à ces derniers, eux, ils ont assuré l’élection de la nouvelle municipalité de Saint Paul. Sont-ils donc des électeurs de seconde zone ?

Dommage que les médias qui ont le nez dans l’immédiat et qui déforment les positions globales du PCR ne s’intéressent pas aux conséquences de ces frustrations sur les prochaines municipales, dans 2 ans… même si pour l’heure la priorité, c’est la présidentielle.

J.B.


Kanalreunion.com