Edito

Pourquoi les partis parisiens refusent de s’attaquer aux inégalités induites à La Réunion par leur politique ?

J.B. / 12 avril 2014

La Réunion est un « Département socialement hors norme » : venant de l’INSEE, l’expression a fait mouche. Comparé à la France, tous les critères sont en excès : que ce soit le taux de chômage, le chômage des jeunes, la cherté de la vie, la demande en logement etc. Mais la formule consacrée qui revient comme un disque rayé, c’est « la moitié de la population vit sous le seuil de pauvreté ». Pour illustrer cette situation, on annonce que 71% des foyers fiscaux sont exempts de contribution car leur revenu, pour un an, tourne autour de 7500 euros. Ce qui revient à 2 euros par jour (7500 Euros:365j). C’est le triste sort réservé au trois quart de nos compatriotes. Peut-on réparer cette injustice ?

C’est le résultat d’une politique menée depuis 6 décennies par divers gouvernements de Droite et de Gauche. Tout fonctionne comme si les partis parisiens qui constituent les majorités qui nous gouvernent se sont mis d’accord pour cacher le scandale. Nous avons connu non seulement des gouvernements issus de l’alternance politique, mais aussi des périodes de cohabitation. A Paris, ils sont devenus sourds et aveugles. Qu’attendent-ils pour réagir ?

Auraient-ils adopté cette attitude si localement des Réunionnais n’en étaient pas complices ? Ici, nos députés s’esclaffent à l’écran des télévisions mais jamais pour faire leur bilan sur ce sujet sensible. A croire qu’ils ignorent ce scandale ou tentent de le dissimuler. On comprend mieux le score de 72% offert à Hollande, à La Réunion, pour « le changement, c’est maintenant ». Au bout de 2 ans de mandat présidentiel, la tentation les pauvres fut de municipaliser leur problème. Maintenant que les directions municipales sont installées, le transfert de frustration s’effectuera tout naturellement. Il faut s’attendre à des déceptions et des manifestations de colère dans les semaines qui viennent.

Les partis parisiens et leurs complices qui refusent de s’attaquer aux inégalités induites à La Réunion par leur propre politique devront supporter les critiques.

 J.B. 



Un message, un commentaire ?



Messages






  • JB vous posez des questions fondamentales pour nous : d’une part la responsabilité des gouvernements qui se sont succédé à Paris et d’autre part la complicité d’une partie des réunionnais. Les gouvernements parisiens n’ont jamais voulu décoloniser réellement La Réunion-certes une colonisation hors normes comme tu l’écris toi-même mais une colonistion quand même. Des hommes de droite et de gauche ainsi que la majorité dite silencieuse ont toujours refusé de franchir le pas vers notre responsabilité de peur de perdre des avantages acquis de haute lutte par les réunionnais eux-mêmes à travers la bataille pour l’égalité...mais sans le développement réel de notre économie.Qui peut raisonnablement espèrer le développement économique de notre pays sans une remise en cause des fondamentaux de l’assimilation puis de l’intégration.
    Tout le monde reconnaît aujourd’hui que le système est arrivé au bout de ce qu’il peut produire : des inégalités extravagantes,avec des avantages sociaux indéniables, mais une économie à bout de soufle. J’ai entendu un jour à Saint-Leu, l’évêque de La Réunion, engager les chrétiens à se débarrasser de leurs craintes pour marcher avec courage vers la résolution de nos problèmes et j’ai bien apprécié son discours comparé au caractère timoré de la politique d’Etat et des propositions des différents partis, y compris notre PCR et j’attends (mais moi-même y ai-je apporté ma pierre à l’édifice ?- que les politiques de La Réunion traduisent dans leurs revendications et dans leurs combats ces paroles fortes de MGR Aubry.
    Ce n’est opas ce que j’ai pu voir aux dernières élections municipales ; Le verra t’on dans les luttes à venir. Je le souhaite , en y croyant fremement, mais pour l’instant on a de quoi être déçu.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Je me pose une question Ces freins sont -ils UNIQUEMENT politique ?

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com