Edito

Près de 70% et ne pas décevoir cet électorat

J.B. / 31 mars 2012

Un sondage IPSOS-JIR-Réunion 1ère paru, hier, place François Hollande en pôle position de l’élection présidentielle. Au premier tour, il est crédité de 39% d’intention de vote. Au deuxième, il joue gagnant avec 67% de vote contre 33% pour son adversaire. Quoi qu’il fasse Sarkozy est donc battu, à La Réunion. Cela devrait réjouir bien des personnes. À trois semaines du scrutin présidentiel, ce sondage révèle également l’état d’esprit des Réunionnais après cinq ans de pouvoir de Sarkozy. En même temps, cela souligne le haut niveau de changement attendu.

Or, on se rappelle qu’en 2007, l’élection présidentielle à La Réunion avait donné le résultat définitif suivant : Ségolène Royal 63% et Sarkozy 36%.

En comparant les deux résultats, nous pouvons noter que la côte de popularité de Sarkozy a baissé de trois points. Par contre, celle du candidat PS a gagné quatre points. Cette progression va se confirmer dans les jours qui viennent. En effet, au moment de sonder les Réunionnais, le PCR n’avait pas encore clarifié son soutien à François Hollande. L’engagement du PCR, après celui de Hollande en faveur de ses projets, sera décisive. En tous cas, les 39% d’intention de vote du premier tour seront pulvérisés avec l’apport des communistes réunionnais. Il n’est pas interdit de penser que François Hollande obtienne la majorité absolue dès le premier tour.

« 2012 : Année du changement » avait écrit le PCR sur sa banderole lors de l’adoption de ses projets à soumettre aux candidats le 19 février à Sainte-Suzanne. On pouvait également lire la suite : « quel changement ? Pour qui ? Pour quoi ? ». Le PCR était bien en phase avec le peuple qui avec près de 70% réclame le changement. Hollande est attendu de pied ferme. Ce n’est donc pas le moment de décevoir cet électorat.

Raison de plus pour respecter cet électorat dont les attentes sont très fortes, de respecter la loyauté entre partenaires, et la loyauté avec la population.

J.B.


Kanalreunion.com