Edito

Priorité aux luttes contre la pauvreté

LB / 14 mai 2010

Quelle est plus que jamais la tâche prioritaire aujourd’hui pour les militants et décideurs réunionnais qui se battent pour un développement libre, solidaire et humain de leur pays ? Pour répondre à cette question, il suffit d’analyser l’évolution de la situation à La Réunion mais aussi en France, en Europe et ailleurs dans le monde, avec les conséquences négatives que cette évolution peut avoir sur notre vie quotidienne et sur notre société.
Déjà les 19 et 29 avril derniers, Élie Hoarau et d’autres dirigeants du Parti communiste réunionnais ont présenté une analyse décrivant l’aggravation de la crise structurelle qui frappe notre pays, avec les effets à craindre de celle qui secoue de plus en plus l’économie mondiale. D’où leur appel à « un sursaut réunionnais » pour combattre les causes de cette crise chez nous.

Ce mardi 11 mai, Paul Vergès a également exposé aux journalistes de façon détaillée les nombreux éléments qui doivent tous nous inquiéter en tant que citoyens responsables. Il a lancé « un SOS pour montrer la gravité de la situation à La Réunion et dans le monde » car elle va provoquer des conséquences très préoccupantes.
Le président de l’Alliance a expliqué que cette situation est notamment liée au fait que depuis plus d’un demi-siècle, « il y a une absence de réforme fondamentale du modèle de développement » appliqué par le pouvoir dans notre île. Un "modèle" qui concerne aussi bien le système socio-économique que le système éducatif et culturel ainsi que le type de gouvernance.

Voilà pourquoi Paul Vergès a déclaré : « le temps est compté, le sursaut réunionnais est urgent devant la crise française, européenne et internationale. Nous devons vite nous rassembler en tant que Réunionnais, au-delà de nos divergences, entre professionnels, politiques et la société civile, afin d’éviter le délitement de la société réunionnaise ».
À plusieurs reprises, ces dernières semaines, Gilles Leperlier, responsable de l’AJFER (Alliance des jeunes pour la formation et l’emploi à La Réunion), et Jean-Hugues Ratenon, porte-parole de l’Alliance des Réunionnais contre la pauvreté, ont plaidé dans le même sens sur les ondes de Kanal Océan Indien. Tous ces messages sont clairs… et la tension sociale le confirme : priorité aux luttes contre la pauvreté.

L. B.


Kanalreunion.com