Edito

Quand vous avez les pieds à La Réunion, la tête à Paris

J.B. / 15 octobre 2016

Les médias n’ont pas manqué d’immortaliser la photo de Jean-Jacques Vlody remettant un rapport à Ericka Bareigts concernant l’insertion de l’outre-mer dans son environnement géographique. Plus d’une centaine de pages pour dire des choses déjà connues. Beaucoup de recommandations qui n’auront aucune efficacité, à 7 mois de la fin d’un mandat.

Par exemple, il recommande bien de supprimer l’Alinéa 5 de l’article 73 de la Constitution qui rend impossible l’insertion de La Réunion dans son environnement. Il avait 5 ans pour le faire et cela ne lui est pas paru comme une priorité du quinquennat (2012-2017). Pourtant, une population qui a apporté près de 73 % de voix à la victoire de Hollande aurait mérité un peu plus de courage politique, surtout que ce carcan a été instauré par Jean-Paul Virapoullé. Seul un anti-démocrate, un anti-républicain peut agir pour brider la liberté d’action de son peuple. Il est fier de son geste mais la majorité socialiste qui arrive au pouvoir en fait le constat stérile à 6 mois du renouvellement…pour ne rien faire. C’est triste à dire mais c’est Virapoullé qui doit rigoler.

Par contre, le rapport confirme que l’expression “France de l’Océan Indien” a pour objectif d’imposer la France comme partenaire des Etats voisins pour qu’elle puisse veiller à ses intérêts. Car, une fois de plus La Réunion n’est un atout que pour la France et pour l’Union Européenne qui détiennent le cordon de plusieurs bourses. Ce que nous craignions est désormais écrit noir sur blanc. On serait tenter de dire que cette approche infantilisante de nos relations avec nos voisins relève d’une pathologie coloniale aggravée.

Tenez, voici une conséquence de ce genre d’intelligence supérieure. Cela fait des années que le PCR dénonce les APE, comme pénalisante pour notre économie. Eh bien, c’est souligné dans le rapport avec l’exemple du rhum de Maurice vendu à Madagascar librement mais celui de La Réunion - excusez-moi, il faut être précis “le rhum de l’Europe” - doit payer un droit d’entrée qui a été porté à 150 % ! On dit merci, la France ? Merci l’Europe ? Merci, qui ?

Plus sérieusement, il faut regretter l’absence d’une vision d’avenir qui repose, en particulier, sur l’évolution démographique de notre voisinage et ses conséquences de développement pour nous. Alors que Madagascar comptera 45 millions d’habitants au milieu du siècle, puis 100 millions une cinquante d’années après, le rapport préconise d’apprendre l’anglais comme 2e langue !

Dieu qu’il est difficile de s’émanciper d’une tutelle quand vous avez les pieds à La Réunion et la tête qui flotte à 10 000 km d’ici !


Kanalreunion.com