Edito

Qui décide de quoi ? Même pas le Président !

Témoignages.re / 2 janvier 2014

Le Président de la République a déclamé ses vœux de nouvelle année à la population. C’est un rituel très attendu par tous les observateurs et acteurs publics. Ensuite, chacun y va de ses commentaires, comme si une année est significative dans cet océan d’incertitude et de désordre ultra-libéral.

Soyons un peu sérieux. Il est écrit dans un média en France que l’impopularité de François Hollande atteint 75% tandis qu’un quart de la population interrogée lui fait encore confiance pour conduire les affaires de la France. L’intéressé soi-même monte au créneau et se pose en « responsable », signifiant par-là que le patron c’est lui et pas son Premier ministre. Seul problème, c’est que les moyens de ses annonces relèvent des capacités du budget 2014 qui, comme chacun sait, est en grande difficulté. La France va emprunter 174 milliards d’euros pour rembourser les dettes...une chaîne sans fin. Les autres générations vont en baver pour rembourser.

Mais surtout, ce volontarisme élyséen est très limité. Les décisions françaises sont soumises à la tutelle de la Commission européenne qui invite chaque année le ministre du Budget à un grand oral, et lui intime ce qu’il y a lieu de faire. Il n’y a que les médias pour vanter les spectacles des « députés inutiles », car ils servent de faire valoir aux objectifs idéologiques de la Commission européenne. Vu de La Réunion, c’est particulièrement choquant. Les Députés PS n’expliquent jamais à la population le sens de leur vote budgétaire. Un seul parlementaire a dit aux Réunionnais le sens son vote, c’est Paul Vergès qui a voté contre le budget 2014 au Sénat.

Voilà comment les Français pensent que leurs élus travaillent pour eux. Ils ne décident plus, ils entérinent les choix de Bruxelles. Même le Président.

J.B.


Kanalreunion.com