Edito

Qui s’oppose encore à la formation et à l’embauche des Réunionnais à La Réunion ?

J.B. / 22 avril 2013

Les jeunes de l’AJFER ont lancé une campagne de sensibilisation à l’embauche des Réunionnais pour occuper des postes qui s’ouvrent à La Réunion. Ils ont lancé un appel pour une manifestation devant la Préfecture, le 20 mai, car la situation des jeunes est très préoccupante, non seulement par rapport à l’emploi, mais aussi par rapport à leur épanouissement dans la famille et la société.

Cet appel au dialogue sera-t-il entendu ? Cette démarche de la main tendue envers les décisionnaires sera-t-elle saisie ? Ce cri de détresse de la jeunesse pourra-t-il sortir la plupart des élus de leur train-train quotidien ?

Le contexte est favorable.

1- Le gouvernement vient d’adresser à Patrick Lebreton une lettre de mission pour faire des propositions sur l’embauche des Réunionnais à La Réunion. Le député a déjà déclaré qu’il ne faudra pas compter sur lui pour apposer sa signature sur un texte préparé par un fonctionnaire. C’est clair : il connaît la musique et ne veut pas connaître le sort des parlementaires potiches. Cette position de principe est déterminante pour déboucher sur un bon rapport, respectueux de nos jeunes compatriotes.

2- Les pouvoirs publics doivent se saisir de l’occasion pour accueillir cet appel au dialogue avec la ferme volonté de considérer la jeunesse comme un interlocuteur et un partenaire social. Le moment est venu de répondre positivement et collectivement à la demande des jeunes qui expriment leur désarroi devant le traitement qu’il est fait de leurs problèmes d’emplois. C’est une ouverture salutaire contre l’esprit répressif.

3- Enfin, François Hollande s’est exprimé positivement sur le sujet quand il était en visite à La Réunion. Maintenant qu’il est à la présidence de la République, il peut entendre la voix de l’unité réunionnaise sur ce sujet très consensuel.

Il est vrai qu’on a déjà perdu un an depuis l’élection du nouveau gouvernement, mais il n’est jamais trop tard pour réaliser le changement tant attendu. Il faut profiter du fait qu’il n’y ait plus beaucoup de monde qui s’oppose encore à la formation et à l’embauche des Réunionnais à La Réunion pour réussir.

J. B.


Kanalreunion.com