Edito

Qui veut de la loi sur l’égalité réelle ?

J.B. / 22 juillet 2016

Le calendrier du projet de loi sur l’égalité réelle outre-mer s’est maintenant précisé. Le texte sera présenté le 3 août au Conseil des ministres, a annoncé le 20 juillet le PCR en conférence de presse. Face à cette accélération des événements, le Parti communiste réunionnais renouvelle son appel à un grand débat pour que la population puisse être informée de ce qui l’attend et fasse remonter ses propositions. En effet, le texte qui se prépare aura une portée aussi grande que la loi de départementalisation, votée en 1946 et qui détermine toujours le cadre actuel. Car le gouvernement veut faire voter une loi qui fixe pour 20 ans l’avenir de La Réunion. En attendant la présentation en Conseil des ministre, le texte a été adressé à plusieurs institutions qui ont donné leur avis. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le projet du gouvernement peine à convaincre.

En effet, c’est tout d’abord le Conseil économique social et environnemental qui a fait part de ses réserves sur le titre 1 du texte et l’étude d’impact qui était jointe. Il prône une plus grande concertation des populations concernée. L’idée est que chaque territoire arrive à définir un projet concrétisant une communauté de destin. C’est ensuite ce projet qui est la base de la discussion avec le gouvernement pour établir un contrat de convergence en vue d’arriver à l’égalité réelle.

Le Conseil économique social environnemental régional s’est également prononcé. Il a fait part de sa déception et de son scepticisme à la lecture de l’ensemble du projet de loi.

Ensuite, c’est une commission du Conseil régional de La Réunion qui a émis un avis défavorable. L’élément important est que parmi les membres de cette commission, aucun n’a voté contre cet avis défavorable. Pourtant, des élus du Parti socialiste et du Parti de Huguette Bello figurent dans cette instance. Autrement dit, même ceux qui soutiennent le gouvernement ne soutiennent pas le projet de loi fondamental pour l’outre-mer que présente ce même gouvernement.

À deux semaines de la présentation du projet de loi de programmation sur l’égalité réelle outre-mer, c’est à se demander qui veut de ce texte ? À part le gouvernement, les partisans de ce projet sont inconnus ou alors ont décidé d’être le plus discret possible. Face à cette situation, le gouvernement va-t-il revoir ses méthodes et ses propositions ou persister ?

J.B.


Kanalreunion.com