Edito

Recueillement et recherche de solutions

J.B. / 16 décembre 2013

Difficile de rédiger cet édito après l’annonce de la suspension de l’édition papier de “Témoignages”. Passé l’instant d’interrogation, il faut se rendre à l’évidence : pas le temps de s’apitoyer sur notre sort quand on voit la grande communion mondiale lors du décès de Mandela. Le héros parti, il reste les leçons qu’il nous a léguées.

D’abord, la lutte en faveur d’un monde meilleur est possible. Dans une situation totalement désespérée, l’apartheid racial, une voie inédite a été trouvée pour unir les protagonistes et dépasser les divisions solidement ancrées. Le monde entier rend hommage au héros de la réconciliation et de la liberté. Le message a été maintes fois entendu. Ensuite, dans cette lutte, il a placé la dignité humaine au-dessus de toute considération. Il n’hésita pas de déclarer : « Je ne suis pas libre si je prive quelqu’un d’autre de sa liberté ».

Il fallait user de puissants ressorts idéologiques pour lui permettre de “tenir le coup” durant 27 ans de bagne et ensuite intégrer ses propres adversaires dans le processus unitaire. Chapeau l’artiste ! Dire qu’ici, à La Réunion, on est incapable de dépasser un simple clivage gauche-droite importée.

Le monde entier lui a témoigné d’une profonde reconnaissance, en participant au deuil et en organisant d’importantes manifestations durant une semaine. Un tel phénomène ne s’était jamais vu.

La Réunion n’était pas en reste. En pleine célébration des 350 ans du Peuple réunionnais, le débat porte désormais sur l’avenir de La Réunion. Le 18 décembre, l’Appel de l’Ermitage sera présent et exposera ses revendications pour abolir l’extrême pauvreté, en 2015. Encore un grand moment de recherche collective pour cette fois en finir avec l’Apartheid social.

J.B.


Kanalreunion.com