Edito

Régionales : et ils se disaient tous Charlie…

Témoignages.re / 14 octobre 2015

Didier Robert a tenté de relancer sa campagne en apparaissant hier aux côtés de Michel Fontaine. C’était à l’occasion d’une conférence de presse. Le lieu et le contenu sont à retenir : le président de Région sortant avait invité des journalistes triés sur le volet pour leur parler de la création d’une compagnie low-cost dans la salle de conférence de l’aéroport de Pierrefonds. Ce qu’a dit le bientôt ex-futur président du Conseil régional, c’est que cette compagnie desservira l’Afrique de l’Est.

Les observateurs de la campagne électorale ne peuvent que constater que le mercredi précédent, Patrick Lebreton avait présenté dans la même salle un plan de développement des deux aéroports de La Réunion avec à l’ordre du jour l’évolution de celui de Pierrefonds en base low-cost. Cette base est susceptible d’accueillir plusieurs compagnies, avec comme perspective des vols vers l’Afrique de l’Est.
Didier Robert ne fait donc guère preuve d’originalité pour tenter de relancer une campagne électorale déjà mal engagée.
Il n’a pas invité Témoignages à cette conférence de presse. Sans doute avait-il peur que Témoignages lui demande s’il n’a pas autre chose à proposer en matière aéroportuaire que la pâle copie du projet pour une Réunion nouvelle présenté par Patrick Lebreton, aux côtés d’un des fondateurs de l’aéroport de Pierrefonds, Élie Hoarau.
Témoignages aurait aussi interrogé Didier Robert sur son bilan au sujet de l’aéroport de Pierrefonds. Rappelons qu’une des justifications de la casse du tram-train était de réorienter une partie des crédits vers les aéroports. Le résultat est édifiant : le nombre de passagers a fortement baissé à Pierrefonds. C’est un bilan du même ordre qu’en matière de tourisme. Autant de questions qui dérangent ceux que certains placent en tête des souhaits de victoire aux régionales.

Pendant ce temps, Huguette Bello présentait aux caméras un projet de demi-train. Demi car commençant à Saint-Benoît pour s’interrompre à Saint-Denis. Pourquoi donc ne pas aller jusqu’à Saint-Joseph comme le propose l’Union des Forces de Progrès pour le Développement et l’Égalité ? Une question que Témoignages n’a pas posé, car comme Didier Robert, Huguette Bello a choisi de ne pas inviter notre journal à ses conférences de presse.
Dire qu’en janvier dernier, ils se disaient tous « Charlie »…


Kanalreunion.com