Edito

Rendre un hommage concret à M. Wu Jianmin

Ary Yée Chong Tchi Kan / 23 juin 2016

Rendre un hommage concret à M. Wu Jianmin

J’écrivais, hier, que « M. Wu Jianmin nous laisse une grande leçon d’humilité : La Réunion doit continuer à valoriser ses acquis et ses avancées sur le plan international ». En effet, sa disparition met en lumière la politique volontariste d’ouverture sur le monde, mise en œuvre sous la présidence régionale de Paul Vergès.

A cause de cet accident, d’un seul coup, la ville de Wu Han a été placée sous les feux des projecteurs. Pourtant, d’un point de vue de la coopération franco-chinoise, c’est la référence historique. Elle date du temps de De Gaulle, Mao et Chou Enlai. Wu Han est la capitale d’une province de 65 millions d’habitants, soit l’équivalent de la population française. Mais, la ville proprement dite, proche de 10 millions d’habitants, est qualifiée de ville la plus francophile de Chine. En témoigne la présence de plus d’une vingtaine d’établissements supérieurs français, 3 écoles primaires et secondaires françaises déjà saturées. L’Université de Wu Han délivre des formations doctorales en français.

Le gouvernement chinois qui cherche à diversifier ses modèles urbains a gratifié cette ville intérieure d’un niveau supérieur de développement durable. De nombreuses sociétés françaises y participent. Aujourd’hui, son positionnement à l’international est porté par la “Vallée Optique”, où la tentation d’égaler la “Silicon Valley”de la Californie.

En 2005, le Conseil Régional de La Réunion a été invité à participer au “Séminaire économique de Wu Han”. Une quarantaine de Collectivités et Etablissements publics Français avaient répondu positivement. Conduite par Pierre Vergès, la délégation avait découvert un potentiel exceptionnel de coopération marquée par la concentration des 2 tiers des investissements français en Chine. La délégation en profita pour exposer les ambitions réunionnaises en matière d’énergie et de transport. L’autonomie énergétique et le Tram-train avaient fortement intéressé les participants. Au moment de la clôture de cette première rencontre, il fut proposer de tenir un prochain séminaire de la coopération France-Chine, à La Réunion.

La Réunion avait la particularité de présenter des initiatives qu’elle venait d’encourager dans la région toute proche.

L’Association Solidarité Chine-Réunion avait lancé une souscription pour venir en aide aux millions de victimes des inondations du fleuve Yantsé, en 1998. Une somme de 800 000 francs avaient été collectée dont 200 000 du Conseil Régional. Cela a permis la construction de 2 écoles “ESPOIR” à JIN De Zhen qui portent le nom de “Ile de La Réunion”. Elles peuvent accueillir près de 500 enfants chacune. Elles avaient été inaugurées par MM. François Fock Yee et Chu Fu Shiang, récemment décédé. Ce résultat est exemplaire de l’esprit de Solidarité et de l’Amitié qui relie plusieurs générations. Un “Arbre de la Solidarité” fut planté par la délégation du Conseil Régional et celle de l’Association, ainsi que par les autorités chinoises locales. La communauté éducative était très enchantée. En 2007, elle a fait déplacer à Tianjin une délégation d’enfants pour venir saluer affectueusement le Président de Région au moment de la signature des accords de coopération avec les autorités de la ville.

L’Ecole des Beaux Arts du Port avait initié une coopération avec JIN De Zhen, la capitale historique de la céramique. Des jeunes Réunionnais étaient en stage. La délégation a visité leurs œuvres et discuté avec les autorités politiques et éducatives.

Voilà pourquoi nous écrivons que La Réunion doit continuer à valoriser ses acquis et ses avancées sur le plan international. Par exemple, l’Université de La Réunion devrait pouvoir accueillir les Etudiants de Wu Han, aspirants au doctorat en langue française. De jeunes volontaires pourraient donner des cours en Français dans les 2 écoles “Ile de La Réunion”, selon des modalités définies avec l’Association Solidarité Réunion-Chine. Des jumelages d’écoles peuvent être réalisés avec ces 2 écoles. Peut-être qu’une délégation d’enfants pourraient venir à La Réunion, question de visualiser le nom de leur établissement. Il y a longtemps que le Rectorat aurait dû ajouter ces 2 écoles à son effectif. Rendre un hommage concret à M. Wu Jianmin : des idées ne manquent pas.

Ary Yée Chong Tchi Kan


Kanalreunion.com