Edito

“Réunion en confiance”, ou l’art du camouflage gros doigt

Témoignages.re / 11 mars 2011

Quand les enfants jouent « cachette » ou se déguisent, ils s’amusent. Les pédagogues nous disent que c’est une activité saine et éducative ? Mais quand les candidats UMP et Nouveau centre se cachent sous couverture de la “Réunion en confiance”, ils étalent au grand jour leur état d’esprit.
Qu’y a-t-il de si mauvais, gênant, voir dégoûtant d’affirmer son appartenance à l’UMP ou au Nouveau centre ?
Les candidats camouflés sous cette étiquette ont peur d’assumer l’héritage de Nicolas Sarkozy, dont le prononcé du seul nom agit comme un repoussoir dans les portes à portes. Il est de notoriété publique qu’ils sont cornaqués par un parlementaire en mission, Didier Robert, tout désigné par le Gouvernement de Nicolas Sarkozy, et probablement sous insistance de l’UMP Paris.
Qu’y a-t-il de honteux, de calamiteux, voir de catastrophique pour ces candidats de porter les espoirs de Nicolas Sarkozy, ici et maintenant, aux Cantonales ?
Gageons que ces caméléons électoraux seront tous présents dans un an au cœur de la campagne présidentielle. Suivant les consignes de leur leader local. Ils agiront en faveur de Sarkozy. À ce moment-là, ils ne manqueront pas de nous vanter les mérites et qualités du leader parisien. Ils apprendront par cœur et respecteront à l’envi ce qu’ils appellent maintenant « les éléments de langage » circonstanciels.
Qu’y a-t-il de compliqué, immoral, voir irrespectueux d’expliquer aux électeurs les responsabilités du Gouvernement ?
Ils adhèrent tous à une politique néfaste de Nicolas Sarkozy. Il faut les sanctionner, dimanche 20 mars, sinon, dans un an, ils tireront prétexte de votre vote pour faire élire Sarkozy. Contre vous ! C’est ainsi que leur camouflage gros doigt ne leur aura été d’aucun secours.

J.B.


Kanalreunion.com