Edito

RFO manque le coche

Geoffroy Géraud-Legros / 8 avril 2011

Wu Jianmin est ce qu’on peut appeler une pointure. Ancien ambassadeur de Chine auprès des Nations Unies, en France et en Belgique, il est aussi, depuis 2003, le directeur de la prestigieuse École de diplomatie de Pékin. Expert réputé, il a porté la candidature de la ville de Shanghai à l’exposition universelle de 2010, il siège à la présidence du Bureau international des expositions, organisme qui coordonne les expositions.

Bref : Wu Jianmin est un homme qui a des choses à dire. Sa route l’a mené dans notre île, où il a donné cette semaine deux conférences. L’occasion pour ce témoin privilégié des grandes transformations intervenues en Chine et dans le monde, de partager avec les Réunionnais une expérience acquise dans les lieux où se fait l’histoire.
De surcroît, il apporte un regard intelligent sur les capacités, les contraintes et les perspectives qui font le futur de notre île, placée aux confluents de plusieurs mondes par sa géographie mais aussi par l’histoire de son peuplement.
En un mot, la visite de M. Wu Jianmin constituait un évènement culturel : c’est d’ailleurs ce qu’en ont retenu les auditeurs qui furent nombreux à assister aux entretiens de Saint-Pierre et de Saint-Denis.
Qu’ils partagent ou non les conceptions qui y furent développées, tous en ressortirent avec le sentiment d’avoir vécu un moment d’ouverture et d’invitation à la réflexion.

On ne peut pas dire que ce type de rencontre abonde dans la vie culturelle de notre île. C’est pourquoi on ne peut qu’être étonné et passablement déçu, de voir le total désintérêt dans lequel RFO a tenu la visite de cet hôte renommé.
Déçus, oui, parce que le service public — du moins est-ce notre conception — devrait avoir un rôle d’amplificateur culturel et de vecteur d’intelligence qui devrait constituer son supplément d’âme… et est, en tout état de cause, financé par les deniers publics.
On n’ose imaginer que la nationalité de notre visiteur soit la cause de ce manque d’intérêt, à l’heure où la Chine s’affirme comme l’acteur central du monde qui vient, dont la culture trouve un écho profond dans l’identité réunionnaise... Souhaitons qu’à l’avenir, le média public ne manquera pas le coche, et sera plus enclin à faire bénéficier les Réunionnais d’évènements qui, décidément, tranchent dans la chape de variétés qui recouvre la vie intellectuelle dans notre pays.

G.G.-L.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Merci G.G.L. de le préciser pour RFO, ce service de média public, mais qui d’autre a osé en parler à part "Témoignages" = personne.
    J’ai moi-même été surpris et déçu de voir le peu de considération devant son excellence Wu Jianmin, puisqu’on l’appèle ainsi, mais aussi et surtout ne rien dire, ne rien écrire, ne rien montrer qui ne soit pas de la prédominance française ou européenne à notre population ultramarine de la Réunion.
    Faut-il encore crier = "Vive la France !!!"

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • J’espère que vous avez apprécié les journalistes de France culture ce matin ...leur connaissance de la Réunion et leur tact ! merci aux réunionnais , vous nous donnez une bonne leçon de savoir vivre .

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com