Edito

Roches de Madagascar : c’est un peu gros doigt

J.B. / 15 mai 2015

Si les élections régionales avaient eu lieu en même temps que les Départementales, en mars dernier, la liste conduite Didier Robert aurait été battue pour la simple raison que le président sortant de la Région n’avait même pas commencé la construction de la route du littoral. Pourtant, tout le monde est d’accord sur l’urgence. En 2010, que n’ont-ils pas dit sur l’équipe sortante concernant cette route. Un vent du Sud soufflait très fort un slogan bien connu : pourquoi concentrer tous les investissement routiers sur le Nord ?

Un mandat de 5 ans est passé. Nous apprenons que le choix technologique de cette construction nécessite d’importer des roches de Madagascar. Après de telles révélations, La Réunion est aujourd’hui la risée des agences de presses du monde entier. Ne croyez pas que c’est un hasard. Inutile de faire porter le chapeau sur les réticences des adversaires de ce gaspillage financiers.
C’est Mongin qui vend la mèche.

Que dit-il dans le JIR du mercredi ?

Qu’il fait partie des 3 prospecteurs de roches de Madagascar. Qu’il est bien placé pour remporter le jackpot. Mais surtout, il raconte que cela fait 5 ans qu’il prépare le coup, c’est-à-dire depuis…2010 ! Le JIR illustre son article par une photo de Mongin flanquée d’un administratif de la mairie de l’Etang Sale, actionnaire du projet.

Tout d’abord, comment un fonctionnaire de la collectivité de l’Etang Salé peut-il être actionnaire d’une société privée ? Combien de voyages a-t-il organisé sur Madagascar ? Ensuite, l’aveu de Mongin est accablant pour le président Robert. Depuis 2010, Il savait qu’il n’avait pas assez de matériaux. Malgré tout il s’obstine à remplacer le projet initial par une usine à gaz. Conscient de l’obstacle, le président de Région attribue le marché de la construction mais transfère au groupement d’entreprises la responsabilité de trouver les millions de tonnes de roches nécessaires. C’est la Région qui paye. La manœuvre est un peu gros doigt.


Kanalreunion.com