Edito

« S’unir pour réussir le développement durable »

LB / 23 novembre 2009

Il y a de très nombreux enseignements positifs à tirer du rassemblement organisé par le Parti Communiste Réunionnais hier à La Possession. À commencer par la belle réussite de cette rencontre, en raison du grand nombre de militants, sympathisants, alliés et invités du PCR qui y ont participé, et de l’ambiance chaleureuse qui a animé cette matinée.
Ensuite, il y a la qualité des interventions, qui ont permis de faire le point — en quelque trois heures — sur les problèmes prioritaires à résoudre à La Réunion et sur les moyens d’y parvenir. Tour à tour, Roland Robert, Élie Hoarau, Julie Pontalba, Maurice Gironcel, Sylvie Mouniata, Fabrice Hoarau et Paul Vergès ont apporté des réponses concrètes et précises à ces questions essentielles.

Mais, comme l’a souligné le secrétaire général du PCR, ces solutions ne peuvent être appliquées que par les Réunionnais eux-mêmes, qui doivent exercer de plus en plus de responsabilités dans la conduite des affaires de leur pays, dans le cadre d’un partenariat avec l’État et l’Union européenne. Et l’une des conditions pour que cette responsabilité réunionnaise s’exerce au mieux, c’est qu’elle porte sur la mise en œuvre d’un projet partagé le plus largement possible.
Voilà dans quel esprit le PCR apporte sa contribution, a insisté Élie Hoarau, en souhaitant que les responsabilités soient également partagées entre toutes les forces démocratiques du pays, unies sur ce projet. Dans cette même mentalité, les communistes veulent réaliser le plus rapidement possible ce principe mis en avant par des jeunes : une personne, un mandat, une indemnité.

Enfin, il est important de retenir cette idée exprimée avec force par Paul Vergès et qui va dans le même sens : nous devons tous être conscients de la gravité des problèmes actuels et de ceux à venir. Et à partir de là, montrer notre sens des responsabilités, en prouvant que le destin du pays passe avant notre petit sort personnel ou partisan.
D’où l’importance, rappelée par le président de la Région, de rassembler le maximum de Réunionnais sur un programme, dans le respect total de l’ensemble des partenaires. Une idée affichée clairement sur la banderole derrière la tribune de l’assemblée : « S’unir pour réussir le développement durable, afin d’abolir la pauvreté et de répondre aux grands défis du 3ème millénaire ».

L. B.


Kanalreunion.com