Edito

Saisissons-nous de l’égalité réelle pour orienter le contenu

J.B. / 29 août 2015

Paul Vergès avait déclaré que les contradictions de la société réunionnaise allaient éclater en 2015 et qu’il fallait se préparer à leur dénouement. Nous entrons dans le dernier trimestre de l’année, les éléments de la crise se précipitent et la sortie se heurte à l’absence de débats entre Réunionnais.

2015 est marquée par la Conférence sur le Climat. L’objectif est d’agir pour baisser la température. C’est probablement le sujet qui a le plus mûri mais dont les médias et les décideurs réunionnais s’en moquent éperdument. Pourtant, de temps en temps, un article ou des propos laissent poindre des velléités. Quelle sera la contribution décisive réunionnaise ? La Conférence aura lieu dans 3 mois. Elle attirera autour de 30.000 personnes. L’avenir de l’humanité se joue là. Celui des Réunionnais, aussi.

2015, la France annonce que La Réunion n’est plus nécessaire pour satisfaire son besoin en sucre. Elle peut se pouvoir sur le marché mondial, à un prix moins cher. Car, le prix de revient de notre sucre est trop élevé. Elle décide de mettre fin à une décision prise il y a 3 siècles. L’île a été défrichée et structurée par l’exploitation de jusqu’a près de 200 sucreries. Cet or vert avait fait la fortune de nombreux esclavagistes et négociants français et avait attiré des centaines de milliers d’étrangers qui ont fondé la société réunionnaise. Quel impact aura cette décision de la France ? Quel sera l’avenir de La Réunion dans ce nouveau contexte ?

2015, l’Europe fixe la fin de l’octroi de mer à 5 ans. La France donne aux investisseurs un sursis de 2 ans au régime dérogatoire de la défiscalisation en Outre-mer. Entre temps, elle a diminué sévèrement la dotation aux investissements des Collectivités. La sur-rémunération est menacée.

C’est dans ce contexte très perturbé que le projet d’égalité réelle renvoie la balle aux acteurs réunionnais. Sauront-ils s’en saisir et donner l’orientation souhaitable ?


Kanalreunion.com