Edito

Sénatoriales : l’opinion attend des explications

J.B. / 23 août 2011

Dans notre société, la vie politique est ponctuée par des élections qui sont des moments privilégiés où les sortants font le bilan de leurs mandats et annoncent leurs vœux de se représenter ou pas. Habituellement, les partis politiques reconduisent leurs sortants. S’ils ne le font pas, il donne des explications sur les raisons qui les conduisent à sortir les sortants.

À l’occasion des prochaines sénatoriales, à La Réunion, nous sommes dans un cas inédit. La majorité gouvernementale dominée par l’UMP occupe 2 sièges de sénateurs sur 3, dans notre île. Les titulaires sont Jean Paul Virapoullé et Anne Marie Payet. Durant leur mandat de 10 ans, ils ont soutenu et voté toutes les décisions du gouvernement UMP. Le premier est même encarté à l’UMP, le parti du président de la République, Nicolas Sarkozy.

Or, les dirigeants de l’UMP ont décidé cette fois de présenter une liste conduite par Michel Fontaine, maire de Saint-Pierre, sur laquelle se trouve la députée Jacqueline Farreyrol et Didier Robert. Ce qui conduit, dans les faits, à l’exclusion des 2 sénateurs sortants. C’est probablement un cas unique dans les annales des élections dans la République française.

Mais là où la surprise est totale, c’est l’absence d’explications que l’opinion est en droit d’attendre. Ni les sortants, ni les néo-promus ne se sont expliqués sur cette situation paradoxale. Nous sommes en démocratie : l’opinion est en droit de savoir. C’est même le minimum de respect vis à vis des citoyens électeurs. Mais comme il reste encore un mois avant le scrutin, gageons que les 2 courants vont éclairer les Réunionnais sur les vrais raisons de leur exclusion, pour les sortants, et les raisons de se séparer des sortants pour les nouveaux.

J.B.


Kanalreunion.com