Edito

Sénatoriales : les silences embarrassants des fidèles soutiens de Sarkozy

J.B. / 26 août 2011

Dans nos deux dernières éditions, nous avons exposé la nécessité pour les sénateurs sortants qui ont soutenu la mauvaise politique du gouvernement durant 10 ans d’exposer les raisons pour lesquelles ils n’ont pas obtenu l’investiture de l’UMP. Nous avons également interpelé Didier Robert, dirigeant de l’UMP, à s’exprimer sur les raisons qui l’ont conduit à délester la liste officiellement investie de ces 2 élus.

La clarification est urgente, car les électeurs qui sont sollicités actuellement ont le droit de savoir s’ils vont voter pour des élus qui vont encore soutenir la politique catastrophique de Sarkozy. Alors que les élections présidentielles auront lieu dans 8 mois, maintenant, le président de la République continue à paralyser le pays par un plan d’austérité qui sème la souffrance sociale. À La Réunion, la récession économique accentue l’appauvrissement du pays.

Devant cette réalité, aucun sénateur, aucun député, aucun responsable politique de droite n’a fait un seul commentaire. Pourquoi Virapoullé, Farreyrol et Didier Robert ne disent rien ? Sont-ils d’accord ? Ne sont-ils pas d’accord ? Ils sont devenus muets. Et pourtant, ils nous avaient habitués à pérorer sur tout ! Des médias complices leur servaient la soupe. Là, ils usent du silence et comptent sur l’oubli.

Le plus cocasse c’est le sénateur Virapoullé : il s’est fendu d’un communiqué pour féliciter Sarkozy en Libye mais, sur le plan d’austérité, il fait le mort comme Didier Robert. Ce dernier est en train de vider les caisses du Conseil régional pour combler le déficit du gouvernement. Pour les sénatoriales, il s’est installé derrière Michel Fontaine et mise sur une prochaine sanction judiciaire de la tête de liste.

Si ces responsables politiques devraient continuer à se réfugier dans le silence sur les raisons de leur candidature, retenons qu’il y aura 2 listes UMP. C’est une manœuvre pour tenter d’obtenir 2 sénateurs, de fidèles soutiens de Sarkozy.

J.B.


Kanalreunion.com