Edito

Sénatoriales : pourquoi Didier Robert a-t-il dégagé les 2 sortants ?

J.B. / 25 août 2011

Jean Paul Virapoullé et Anne Marie Payet sont deux sénateurs sortants qui, durant 10 ans, ont soutenu les choix politiques de l’UMP, au gouvernement. Ils n’ont pas eu l’investiture de l’UMP qui leur a préféré une liste conduite par Michel Fontaine. Pourquoi l’UMP a-t-il choisi de se débarrasser de ces 2 sénateurs ?

La campagne des sénatoriales s’est accélérée, lundi, avec la conférence de presse de l’Alliance qui s’est tenue une demi-heure après celle des 2 sénateurs sortants de droite. Les candidats s’exposent désormais aux questions du public qui, en retour, attend des réponses précises. C’est le sens accordé au débat démocratique.

La principale question tourne autour des raisons qui ont conduit à l’éviction des 2 sortants classés à droite et la présentation d’une nouvelle liste UMP. Ce qui aura pour conséquence de présenter 2 listes conduites par 2 dirigeants UMP. Il est donc important de clarifier la situation et de respecter le droit à l’information des électeurs.

L’autre question est la présence de Didier Robert sur la liste officiellement investie par l’UMP. C’est lui qui a organisé l’éviction de Nassimah Dindar du poste de présidente du Conseil général, en 2008, alors qu’elle était sortante et que personne n’avait trouvé à redire dans son propre camp. Alors qu’elle était adhérente à l’UMP, Didier Robert lui avait préféré Jean-Louis Lagourgue, un centriste. Après l’échec du putsch, il créa « Objectif Réunion » avec l’annonce fracassante de déchirer la carte UMP. Il confia à 2 centristes la direction de la structure : Stéphane Fouassin et Cyril Hamilcaro.

Quelques mois après, par un coup de baguette magique, il se trouva membre du bureau national de l’UMP. De là, il organisa avec des dirigeants parisiens la liste régionale dont il s’est octroyé la première place. Un an après, c’est encore lui qui dirigeait la manœuvre lors des cantonales, en choisissant personnellement des candidats et en rejetant d’autres. Il s’était donné comme objectif de récupérer la direction du Département tenue par Nassimah Dindar. Il échoua une nouvelle fois.

Mais, on n’arrête pas un démolisseur. Pour les sénatoriales, il revient à la charge et organise l’éviction des 2 sortants. A aucun moment, il n’a expliqué son geste. Va-t-il enfin expliquer aux Réunionnais les raisons de cette décision ?

J.B.


Kanalreunion.com