Edito

Sénatoriales : que cache le silence de Virappoullé sur son éviction ?

J.B. / 24 août 2011

Pourquoi Jean-Paul Virapoullé et Anne Marie Payet, deux sénateurs sortants, n’ont pas reçu l’investiture de l’UMP ? Pourquoi n’expliquent-ils pas aux citoyens les vraies raisons ?

Depuis 9 ans (presque 10 ans), ils ont siégé au Sénat dans les rangs de la majorité gouvernementale. Lundi, ils ont tenu une conférence de presse pour évoquer leur bilan qu’ils considèrent comme positif. Dès lors, la principale question que se pose n’importe quel Réunionnais est : pourquoi avec un tel bilan, ils n’ont pas été repris ?

La question mérite des réponses urgentes car si, malgré une décennie de bons et loyaux services envers le gouvernement UMP, ils ont été lâchés, c’est qu’aux yeux du parti présidentiel, ce bilan n’a pas pesé lourd dans la décision finale. Quels sont donc les autres critères ? Il serait étonnant que les 2 sénateurs n’aient pas discuté directement avec les dirigeants UMP de cette situation. Que se sont-ils dit et quels arrangements ont-ils eus pour qu’ils gardent le silence sur cette affaire ? S’agit-il d’un partage de rôle, entre 2 listes dirigées par un UMP (liste Virapoullé et liste Fontaine) dont l’objectif serait d’affaiblir le rassemblement qui s’est renforcé contre la politique du gouvernement ? N’oublions pas que Jean-Paul Virapoullé est toujours encarté à l’UMP, et les 2 sénateurs sortants continuent à soutenir et voter en faveur du gouvernement UMP. Cela ne vous étonne pas ?

La question mérite également réponse car, en ce moment, ils vont solliciter le soutien des grands électeurs qui ont été victimes de l’UMP. C’est le cas notamment au Conseil Général où la majorité départementale subit sans cesse les assauts des élus UMP qui est le parti politique de Jean-Paul Virapoullé. Va-t-il continuer à siéger dans les rangs de l’UMP ?

La question doit être clarifiée car un électeur a droit à une information juste et transparente avant d’accomplir son vote. Par simple respect du citoyen, Virapoullé va-t-il rester longtemps silencieux ?

J.B.

NB. La question vaut tout autant pour Anne Marie Payet qui soutient la politique gouvernementale de l’UMP et qui s’étonne de l’absence de solidarité des élus Modem en sa faveur. Or, le Modem n’a jamais eu de plate-forme politique commune avec l’UMP. De plus, il y a 9 ans, se rappelle la sénatrice, Virapoullé lui avait demandé de laisser sa place au suivant car ce poste n’était pas fait pour elle…


Kanalreunion.com