Edito

Sénatoriales : Tentative de Virapoullé de tromper les électeurs

J.B. / 14 septembre 2011

Le 25 septembre, à La Réunion, 1200 grands électeurs représentant la population réunionnaise iront voter pour pourvoir aux 4 postes de sénateur. C’est une élection où le choix est très simple : soutenir et continuer la politique désastreuse du pouvoir UMP ou bien s’opposer et sanctionner les dirigeants de cette situation. En d’autres termes : POUR ou CONTRE la politique de Sarkozy, de son gouvernement et de l’UMP ?

Pour Jean Paul Virapoullé, c’est POUR !

En effet, hier, selon l’agence Imaz Press, il a annoncé sa « constante loyauté à l’égard du gouvernement et du chef de l’État ». Il l’a fait savoir à Jean François Copé, le secrétaire général du parti présidentiel. Du reste, il a voté toutes les mesures du gouvernement, sans jamais expliquer aux électeurs réunionnais les raisons de son geste. Les conséquences de ces actes d’allégeance à Sarkozy sont connues : un train de mesures pour réduire les dépenses publiques de 100 milliards d’euros, en 3 ans, de 2010 à 2013. Plus un complément de 15 milliards à trouver pour 2011 et 2012. Les riches sont protégés, la masse trinque ! La France qui souffre, c’est le résultat concret des votes de ces élus qui proclament leur « constante loyauté à l’égard du gouvernement et du chef de l’État ».

Mais qu’est-ce qui lui arrive pour rendre public son amour indéfectible à Sarkozy ?

En fait, il vient de publier sa liste aux Sénatoriales alors qu’il existe déjà une liste UMP. En clair, il ne respecte pas les décisions du parti auquel il est adhérent. Il présente une liste dissidente. Il risque donc une exclusion, selon les propos de Michel Fontaine, président local de l’UMP. Ce dernier conduit une liste UMP et s’est exprimé, aux matinales de lundi, sur Réunion1ère. À deux reprises, il a été interrogé sur cette question. Il a répondu que le sénateur sortant n’a pas été reconduit par manquement à la discipline lors des Régionales. En somme, il est accusé d’être un diviseur.

Il faut croire que cela ne lui a pas servi de leçon puisqu’il présente à nouveau une liste différente de celle du parti présidentiel. Devant tant d’indiscipline, les responsables locaux de l’UMP n’ont probablement pas attendu longtemps pour demander à Paris une dénonciation de cette attitude, puis de procéder à son exclusion. Car, Michel Fontaine raconte les difficultés qu’il a eues à monter sa liste et il sait bien que Virapoullé va affaiblir ses voix. Il a annoncé qu’il compte sur un potentiel de 220 voix ! Au-delà de la vantardise, Michel Fontaine s’inquiète.

Virapoullé craint son exclusion de l’UMP et il anticipe en se « mettant en congé du parti ». L’annonce de son addiction à Sarkozy est une tentative de sauvegarder ses arrières. Il est bien un UMP ! Dès lors, il est bien gonflé de déclarer dans la presse que Bachil Vally, membre de la majorité au Conseil Général, élu sur une plate forme contre la politique du gouvernement, est présent dans toutes ses réunions et s’apprête donc à voter pour lui. Sa mise en congé est une manoeuvre pour faire croire qu’il a quitté l’UMP. Probablement, c’est comme ça qu’il pense s’attirer les faveurs des MODÉRÉS.

J.B.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Ce monsieur en fin de carrière joue comme les autres. Il s emet la ou le vent souffle. Tourne sa veste quand il le faut et prétend s’appuyer sur un bilan. Mais un bilan pour qui ? Pour lui ou pour La Réunion ? Pendant toute sa crrière politique, comme les autres il s’est bien arrangé pour verrouiller l’avenir de sa famille, de ses amis, de ses intérêts.. Il n’y a qu’à voir les filières cannes et pêche...Alors sa stratégie pour que l’UMP dégote deux sénateurs à La Réunion doit être comprise des grands élécteurs et le sanctionner une bonne fois pour toute. Paris i commande pa nou !

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com