Edito

Seul le PCR a des solutions

J.B. / 6 novembre 2013

Après l’interview dans le quotidien de lundi, Annette récidive dans le JIR. Il ne s’attaque plus à Hollande mais pose toujours la question s’il est toujours Français car nous sommes dans une situation « hors norme ». Pour corriger cette situation, il compte sur Sapin pour tripler le nombre de contrats aidés.

Il crie fort Gilbert Annette. Ceux et celles qui l’ont connu devraient être surpris de le voir pester contre le gouvernement socialiste. Comment en est-on arrivé à cette caricature ? Comment a-t-on atteint le ridicule jusqu’à vociférer à la manière de Annette ? Comment La Réunion est-elle devenue une entité hors jeu ?

C’est tout d’abord, c’est une société qui est déterminée par un écart de revenus hors pair qui tire tous les prix vers le haut. Un des éléments de cet écart, c’est justement la présence de la surrémunération qui engendre un effet médiatique. Les 24 maires sont tous surrémunérés et devraient donner une clarification de la situation susceptible d’accompagner un avis que tout le monde est prêt à soutenir.

C’est ensuite une société d’économie ouverte qui accueille tout le monde. Il aurait dit : « L’État, qui a la compétence de l’emploi, doit quitter sa vision technocratique pour apporter une réelle solution. Il faut combattre ce chômage qui défigure notre société au bazooka. Ce n’est pas normal que des régions avec 6% ou 9% de chômage raflent les contrats aidés, alors que nous n’en avons pas assez. Le ministre, Michel Sapin, a promis d’étudier notre proposition. »

C’est enfin les pauvres qui donnent l’espoir à la médiatisation et qui ne voient pas le moindre espoir d’élu. Seul le PCR dispose de moyens humains et massifs. Il a demandé une expertise sur ses propositions.

J.B.


Kanalreunion.com