Edito

Si le prix Nobel a encore un sens, il faut le retirer à Obama

J.B. / 25 juin 2015

Si le prix Nobel a encore un sens, il faut le retirer à Obama et le remettre à son compatriote Snowden. Le prix restera toujours américain mais pas pour les mêmes raisons.

En effet, Edward Snowden est ce jeune américain qui a alerté le monde entier sur les pratiques de la NSA qu’il jugeait contraire aux usages et lois américains. Il a fait publier des preuves que des écoutes téléphoniques étaient exercées en permanence par les États Unis. Même des chefs d’Etat et de gouvernement étaient espionnés : Angela Merkel, Dilma Rousseff. Cela lui a valu d’être traqué comme un animal à abattre. Sa tête a été mise à prix. Il s’est réfugié en Russie qui lui a accordé l’asile temporaire. Son vœu est de retourner vivre dans son pays.

Comme toujours, s’agissant des États Unis, et de Obama, des médias ont pensé que ce jeune homme trahissait sa patrie. Eh, bien, Libération et Mediapart, en collaboration avec Wikileaks viennent de publier des notes montrant que, de 2006 à 2012, les services d’espionnage américain ont écouté les conversations téléphoniques de Chirac, Sarkozy et Hollande. Très embarrassé, le président américain, Obama, aurait téléphoné à Hollande pour lui faire part de son engagement de ne pas espionner « les amis ». Personne ne le croit sincère car, il n’a pas mis fin aux activités illégales de la NSA. Son engagement de ne plus espionner concerne officiellement les “amis”, mais qui sont ses amis ? Les autres sont donc potentiellement sur écoute.

Ainsi, Obama trompe tout le monde depuis qu’il est élu. Il poursuit le sale travail de ses prédécesseurs. Il a même créé de nouveaux foyers de tension afin de satisfaire aux intérêts des industriels des armements militaires. La timide ouverture vers Cuba ne montre pas de signe positif de la fermeture de la base américaine sur le sol cubain, à Guantanamo. Plus près de nous, le peuple chagossien se bat toujours pour retrouver ses terres a Diego Garcia.

Selon le journal Le Monde, le président américain Barack Obama s’est vu attribuer le prix Nobel de la paix 2009, vendredi 9 octobre, « pour ses efforts extraordinaires en faveur du renforcement de la diplomatie et de la coopération internationales entre les peuples », a annoncé le jury du prix à Oslo. « En tant que président, Obama a créé un nouveau climat dans la politique internationale », a déclaré le président du comité Nobel norvégien, Thorbjoern Jagland, soulignant sa quête de solutions négociées.

S’il ne veut être encore crédible, le Comité Nobel devrait retirer son prix Nobel a Obama et le remettre plutôt à Edward Snowden pour sa défense des intérêts des peuples du monde et la protection de leurs dirigeants.


Kanalreunion.com