Edito

Sommes-nous condamnés à regarder le mirage occidental ?

J.B. / 17 septembre 2014

Dernier et troisième papier consacré à la colonisation des esprits du public réunionnais par les puissances médiatiques occidentales. Le rôle central de cette pollution instantanée est joué par les mass-médias réunionnais à un moment où le débat démocratique est confisqué et détourné par les spécialistes de la com’. L’écume médiatique masque les éléments qui structurent un avenir qui isole La Réunion de ses voisins.

Nous avons souligné l’importance de l’Organisation de Coopération de Shanghai qui est passé sous la présidence de la Russie. L’année prochaine, 2015, le Sommet de cette organisation aura lieu à Oufa, la capitale de la République Russe de Bachkiri. Le Président Poutine a déjà annoncé qu’il va oeuvrer à l’adhésion de l’Inde et du Pakistan, consacrant ainsi la consolidation d’une nouvelle géopolitique avec les piliers que sont la Chine, l’Inde et la Russie. A ce sommet, il sera adopté la stratégie de développement jusqu’en 2025. Comment ne pas comprendre la panique des pays occidentaux qui croient continuer à dominer le monde à coup de canon.

Dans la même année, Oufa recevra le Sommet des BRICS dont la dernière séance qui s’est tenue au Brésil, il y a 2 mois, avait décidé la création d’une Banque de 100 milliards de dollars qui sera présidée par l’Inde pour 5 ans. Le siège sera situé à Shanghai. Ce résultat était obtenu à l’occasion de la première sortie de Narenda Modi dont les médias scrutaient les pas de géants à l’extérieur. La présence du Pakistan voisin à son investiture au mois de mai avait déjà montré l’étendue de son audace. C’est dans ce contexte qu’il faut situer l’exclamation du Haut-Commissaire Indien, en poste au Cameroun, que les échanges entre l’Afrique et les pays des BRICS atteindront 500 milliards de dollars en 2015. Il veut des résultats rapides. Faut-il rappeler également la visite triomphale de Modi, au Japon, durant 5 jours ainsi que sa ferme opposition à sacrifier l’agriculture indienne sur l’autel du libre-échange ; sa détermination a causé un échec cuisant de l’OMC et des Occidentaux.

Ce monde en mouvement tranche avec l’état d’esprit des Occidentaux qui n’arrivent pas à régler les désordres qu’ils ont crée au Moyen et Proche Orient. Ils ne savent utiliser que la politique de la canonnière. La Réunion, intégrée à la France et à l’Union Européenne, est entrainée malgré elle dans ce monde obsolète. Mais, nous ne sommes pas obligés de regarder les mirages de l’Occident. Comme tout mirage, cela relève d’une illusion d’optique. Espérons que les médias réunionnais feront plus d’efforts pour approfondir notre place dans ce monde porteur d’espoir.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Les médias réunionnais sont à la botte du pouvoir économique et politique. Les mécanismes féodaux et coloniaux fonctionnent sur trois axes :
    1) le pouvoir économique, basé sur l’importation et la surconsommation, ( 94% d’importation), générant le blocage de la production locale et du chômage ;
    2) le pouvoir politique, financé par le premier, alimenté par l’octroi de mer dont les effets créent une dépendance d’une population assistée, des élus privilégiés régnant sur des fiefs en seigneur ;
    3) le pouvoir médiatique au service des deux premiers.
    Celles et ceux qui proposent des solutions de rupture avec ce système sont automatiquement censurés.

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com