Edito

« Ta jeunesse rebelle vit en nous »

LB / 23 avril 2011

Nous savons tous que des commémorations d’anniversaires peuvent parfois avoir un contenu formel. Mais quand nous pensons ce 23 avril au 56ème anniversaire de la naissance de Laurent Vergès, nous ne pouvons nous priver de vivre un moment d’émotion mais aussi et surtout de réflexion sur la vie et l’œuvre de ce grand Réunionnais.
En effet, Laurent, décédé accidentellement sur la route littorale à 33 ans, a profondément marqué l’Histoire de son pays, par la qualité et la force de son engagement au service de son peuple. Et si nous pensons à lui aujourd’hui, c’est notamment pour tirer des enseignements de ses combats, 23 ans après sa tragique disparition.

Il y aurait beaucoup de choses à dire à ce sujet. Mais une des leçons les plus importantes à retenir de la vie de Laurent Vergès a été son dévouement aux autres, aux personnes opprimées et méprisées à La Réunion mais aussi dans le monde entier.
C’est pourquoi, depuis son adolescence, il a participé à des actions pour valoriser les richesses de notre identité culturelle (la langue créole, le maloya, etc.), pour faire connaître notre Histoire depuis l’esclavage, l’engagisme et la colonisation, puis pour soutenir les luttes des travailleurs, des planteurs, des chômeurs et des mal-logés.

Pour toutes ces raisons, de nombreux Réunionnais étaient fiers de porter ces banderoles et pancartes dans les rues de l’île après son décès : « Laurent, ta jeunesse rebelle vit en nous ». Et comme le dit l’artiste Jack Beng-Thi sur une belle affiche réalisée à l’occasion du 20ème anniversaire de la mort de cet élu du PCR, « sa zinn kèr Loran la ».
Au moment où la jeunesse réunionnaise se prépare à prendre en mains le destin de son pays, nous n’oublions pas les valeurs portées par ce militant communiste et ses comportements exemplaires.

L. B.


Kanalreunion.com