Edito

« "Témoignages" a besoin de vous » ...

J.B. / 14 mars 2013

Le PCR a pris un certain nombre de décisions pour redresser la situation dans laquelle se trouve "Témoignages". Dès lundi, le journal publiait en Une un appel laconique : « Témoignages a besoin de vous ». Une question posée par un lecteur est la suivante : « Vous », c’est qui ?

Bien entendu, il s’agit de toutes personnes éprises de liberté, d’égalité et d’esprit de responsabilité. Sans exclusive. "Témoignages" assume sa part de responsabilité auprès de son peuple. Il se soumet au jugement de l’Histoire. Prenons un exemple ancien et un plus récent.

Le 17 octobre 1961, des Algériens ont été massacrés à Paris ; des centaines de cadavres ont été jetés dans la Seine. "Témoignages" reproduit des articles du "Monde" et de "l’Humanité", sans commentaire. Notre journal est saisi et son directeur de l’époque, Paul Vergès, est condamné pour délit de presse à de la prison ferme. Du jamais vu ! Le magistrat expliquera que si les 2 journaux Français n’ont pas été condamnés, c’est parce que les Français pouvaient vérifier sur place le caractère mensonger de leurs écrits. Tel n’est pas le cas, ici, à 10.000 km. Même la Cour de Cassation a suivi les magistrats locaux. Hélas, pour eux, François Hollande a déclaré le 17 octobre 2012 :  «  La République reconnaît avec lucidité ces faits. Cinquante et un ans après cette tragédie, je rends hommage à la mémoire des victimes » . Alors, qui était menteur ?

La leçon de cette histoire horrible : les Réunionnais doivent être fiers d’avoir une presse libre qui défend la vérité.

Il y a un an, en février 2012, suite aux manifestations des camionneurs qui bloquent la SRPP, des renforts de gendarmerie protègent le site pétrolier, et une intervention est imminente.

Les organisateurs appellent la population à la rescousse. La nuit, les évènements dégénèrent à Saint-Denis où des jeunes sont jetés en prison en attendant leur procès qui se solde par de lourdes peines d’enfermement. "Témoignages" a titré le lendemain « Libérez les jeunes emprisonnés » . Nous étions les seuls pour dénoncer cette « répression pour l’exemple » . Un an après cet épisode, plusieurs villes ont connu des dégâts qui ont fini par l’incendie spectaculaire de la mairie annexe de La Rivière des Galets. C’est la preuve que la répression pour l’exemple n’est pas juste.

Qu’ont fait les autres médias ? Ces 2 cas illustrent le rôle et la place de "Témoignages" dans l’épanouissement et l’émancipation du peuple Réunionnais. Il est nécessaire et utile pour... vous !

J.B.


Kanalreunion.com