Edito

Transformons le "2ème monde" en "premier monde"

LB / 14 janvier 2010

Depuis deux semaines, nous ne cessons d’échanger des vœux de "bonne année" avec les membres de notre famille et nos ami(e)s. Mais quand on passe à la réalité concrète, on constate chaque jour qu’une grande majorité de Réunionnais continuent à souffrir du chômage, de l’exclusion, de la précarité, de la cherté de la vie, de toutes les formes de discriminations et d’abandons, avec tous les maux et malheurs que cela entraîne.
Cette partie de la population, que l’on appelle le "2ème monde", doit devenir le "premier monde" dans nos préoccupations, comme dans celles de tous les acteurs et décideurs à La Réunion, car ni les vœux ni les règlements de compte avec telle ou telle personne n’empêcheront que la nouvelle année des abandonnés sera encore pire que la précédente. En effet, notre société est basée sur des structures inégalitaires, qui créent de l’injustice, et il faut donc des lois nouvelles pour remettre en cause ce système inhumain.

D’où l’importance de la mobilisation des Réunionnais cette semaine, avec la manifestation d’hier à la Sécu en faveur des retraités les plus pauvres (notre photo) ; puis les actions des jeunes pour la formation et l’emploi à partir de ce soir dans toute l’île ; enfin, le rassemblement de samedi matin au Parc du 20 Décembre à Saint-Leu, à l’appel du Mouvement associatif pour l’accès des personnes en difficulté aux droits fondamentaux. Cette mobilisation est bien partie et va se renforcer.
En effet, plus que jamais, toutes les forces économiques, sociales, culturelles et politiques de l’île doivent s’unir pour exprimer leur solidarité avec les victimes permanentes de la pauvreté. C’est ainsi que nous pourrons transformer le "2ème monde" en "premier monde".


Kanalreunion.com