Edito

« Un appel fort d’Élie Hoarau »

LB / 4 février 2010

Lorsqu’on parle des prochaines élections régionales avec les personnes que l’on rencontre chaque jour, on constate à quel point, comme "Témoignages" l’a dit hier, la population fait de plus en plus confiance aux forces démocratiques incarnées par le PCR, l’Alliance et leurs sympathisants. Les adhérents et les soutiens à ce large rassemblement sur des bases réunionnaises sont de plus en plus nombreux et unis — dans le respect de leur diversité — autour de projets partagés pour répondre aux besoins de la population, surtout la plus pauvre.
On a eu droit à une nouvelle illustration de ce phénomène politique majeur mardi soir lors de la réunion du Comité de Section portois du PCR, où le responsable a notamment fait référence au débat politique de la veille sur Télé-Réunion. Virgile Rustan a souligné que de plus en plus de Réunionnais rejettent l’idéologie de l’ex-maire fraudeur de Saint-André, auquel s’est rallié celui du Tampon, car ces ultras ne proposent rien et ne font rien pour résoudre les problèmes cruciaux du pays, comme l’a montré cette émission.

Mais le secrétaire de la Section communiste du Port a surtout mis en avant « l’appel fort » lancé par Élie Hoarau ce soir-là. Un appel à ce que « toutes les collectivités réunionnaises tirent dans le même sens et mutualisent leurs efforts avec ceux de l’État et de l’Union européenne pour lutter ensemble contre le chômage, le manque de logements et les autres difficultés des plus démunis ».
Virgile Rustan a cité comme exemple de cette entente entre Réunionnais — pour changer le modèle de développement — la création, la semaine dernière à la Région, de la Société Publique Locale d’Aménagement (SPLA) Maraïna. Et il a déclaré que « face à l’équipe de démolisseurs qui veut tout casser », l’Alliance présidée par Paul Vergès représente plus que jamais « la force de l’espoir et de la non-résignation ».

Les nombreux participants à cette rencontre ont approuvé cette analyse et pris de nouveaux rendez-vous pour une grande mobilisation en vue du scrutin du 14 mars. D’autant plus que cette date a une signification très forte pour les Portois mais aussi pour tous les Réunionnais riches de leur mémoire historique.
En effet, c’est le 14 et le 21 mars 1971, qu’au Port, à La Possession, à Saint-Louis et à Saint-Philippe, après 14 ans de fraudes électorales violentes et massives, les forces démocratiques ont remporté d’importantes victoires aux municipales. Et l’on sait en particulier tout ce que Paul Vergès a commencé à faire à ce moment-là pour transformer la cité maritime…

L. B.


Kanalreunion.com