Edito

Un calendrier vide

LB / 24 avril 2010

Pour tenter de rouler les Réunionnais dans la farine, Didier Robert se paie de mots vides de sens. Par exemple, mercredi soir sur Télé-Réunion, invité à commenter la première session plénière du Conseil régional qu’il vient de présider, il parle de son « calendrier » mais il n’y met aucun contenu.
Quand on lui demande de préciser sa pensée sur « le projet du tram-train tel qu’il est aujourd’hui », il ne dit rien. Il n’y a pas de meilleure façon de se moquer des Réunionnais.

Le président de la Région a dit aussi qu’il est « dans l’action », mais son « action » consiste à démolir les grands projets de services publics pour les Réunionnais et pour le développement durable de La Réunion, comme le tram-train et la MCUR. Il démolit aussi le bilan et le travail considérable accompli par l’Alliance, en effaçant tout du site de la collectivité sur Internet.
Ce plan d’élimination débouche sur quoi ? Sur le vide et le néant.

Revenons au « calendrier » de Didier Robert. En quoi celui-ci correspond-t-il à celui de la population, notamment la plus pauvre, qui se demande comment elle va finir son mois, avoir un emploi, payer son loyer, sa nourriture, ses dettes etc.?
Alors que l’Alliance a mis au centre de sa campagne la priorité à donner à la lutte contre la pauvreté et au renforcement de notre cohésion sociale, le nouveau président du Conseil régional, membre du Bureau politique de l’UMP, n’a aucun échéancier dans ce domaine. C’est un calendrier vide.

L. B.


Kanalreunion.com