Edito

Un cas d’école pour la Semaine de la presse

Témoignages.re / 14 avril 2010

Hier se tenait le Conseil municipal du Tampon avec à l’ordre du jour, l’élection du remplaçant de Didier Robert empêché par la loi de cumuler deux mandats exécutifs locaux.
Hier à 12h30, le journal de RFO-Télé a ouvert sur un direct depuis la Mairie du Tampon. La journaliste intervient pour dire que Paulet Payet vient d’être élu maire. Puis 10 minutes plus tard, retour en direct au Tampon pour écouter l’interview de Paulet Payet, revêtu de son écharpe tricolore, présenter son programme, avec en illustration des images du Conseil municipal.

Il est important de remarquer que ce n’est pas la première fois que La Réunion connaît l’élection d’un nouveau maire durant le mandat de conseillers municipaux. Mais quand Yolande Pausé a été élue à Sainte-Suzanne, ou quand André Thien Ah Koon a décidé de passer la main à Didier Robert, RFO n’a pas décidé de mobiliser le matériel lourd nécessaire à une retransmission en direct. RFO avait déjà à l’époque la capacité technique de le faire, mais aucun direct n’a eu lieu. Cela démontre donc que la retransmission d’hier depuis la mairie du Tampon est dicté par la volonté de faire la publicité de Didier Robert.

Au moment où se tient la Semaine de la presse et des médias dans l’Éducation nationale, voici justement un cas d’école de soumission d’un média financé par des fonds publics à des intérêts partisans. Où est la liberté de la presse ? Serions-nous revenu à l’époque où la tâche principale des ancêtres de RFO, l’ORTF puis FR3, était d’assurer la promotion des candidats officiels du pouvoir ?

L.B.


Kanalreunion.com