Edito

Un gaspillage qui ne règle rien

J.B. / 6 juillet 2011

Hier, l’UMP a fait passer son avant-projet sommaire de nouvelle route du littoral, la comparaison avec la route des Tamarins est très instructive.

Samedi, ce sera en effet le deuxième anniversaire de l’inauguration de la route des Tamarins par Paul Vergès en présence de François Fillon. Longue de 33 kilomètres, la route des Tamarins avait coûté 1,1 milliard d’euros.
Désormais, il est possible d’aller du Port à Saint-Pierre en moins d’une heure, soit un gain de temps considérable, proche de la moitié. L’itinéraire est également totalement sécurisé. Même en cas de fortes pluies, les usagers ne prennent plus le risque de rouler sous la falaise, ou de franchir des zones inondées. La mise en service de la route des Tamarins a changé le quotidien de la majorité des Réunionnais. Désormais, pour les habitants du centre-ville du Tampon qui veulent aller à Saint-Denis il est plus pratique de passer par l’Ouest via la route des Tamarins que de franchir la route des Plaines. L’effet route des Tamarins se prolonge bien au-delà de Saint-Pierre, tout le Sud est concerné, en plus de l’Ouest.

Hier, le débat sur le projet de l’UMP a permis de clarifier ce que le parti de Nicolas Sarkozy et Didier Robert entend par nouvelle route du littoral. Longue de 12 kilomètres, elle coûtera bien plus que 1,6 milliard d’euros, c’est ce qu’a confirmé l’élu en charge de ce dossier.
Cette nouvelle route n’apportera aucun gain de temps pour les usagers. À l’entrée de Saint-Denis, ils seront toujours pris dans l’embouteillage qui remontera sûrement jusqu’à La Possession puisque les crédits prévus pour ce chantier n’englobent pas le fameux Boulevard Nord souterrain. Il sera donc sans doute plus pratique de passer par l’ancienne route nationale de la Montagne.
Et cela d’autant plus que l’itinéraire ne sera pas sécurisé, car le calcul de la hauteur du viaduc se base sur une estimation périmée de la montée du niveau de la mer. Les automobilistes prendront donc le risque de rouler sur une route à la merci de la houle.
Enfin, ces 12 kilomètres ne concernent qu’une partie des usagers de la route, 50.000 par jour actuellement. Mais ce sont tous les Réunionnais qui devront payer des dépassements de coût se chiffrant en centaines de millions d’euros.

Au moins quatre fois le coût au kilomètre de la route des Tamarins pour ne rien régler, voilà ce que coûtera le projet de l’UMP si jamais il est réalisé. Il est temps de stopper ce gaspillage éhonté avant que notre pays soit ruiné.

J.B.


Kanalreunion.com