Edito

Un gaspilleur de fonds publics

LB / 10 juin 2010

Mardi dernier, interrogé par RFO sur la renaissance du tram-train, Paul Vergès a d’abord rappelé que le Protocole de Matignon, signé en 2007 à Paris entre la Région Réunion et l’État pour financer ce projet, « était à l’initiative du président Chirac et de M. de Villepin » et qu’il « avait créé une unanimité dans l’opinion en France continentale et ici ; pour cela, le président Sarkozy avait tenu à contresigner ce protocole ». « Et aujourd’hui, c’est un Réunionnais qui prend l’initiative de démanteler ce Protocole de Matignon ; ainsi, il a transposé ce débat sur le plan national ».
Concernant la dotation ferroviaire, qu’il reste à faire appliquer par une loi au nom du principe de l’égalité entre les collectivités au sein de la République, Paul Vergès a souligné que « le projet est financièrement bouclé, la convention a été signée avec les investisseurs ». Et pour la dotation « au même titre que toutes les régions françaises », « une discussion a été ouverte mais elle a été brutalement fermée par le président du Conseil régional actuel ».

Le journaliste de RFO a également demandé au président de l’Alliance s’il craint l’enquête judiciaire demandée par Didier Robert « pour trouver les responsables d’une gabegie » soi-disant liée aux études de ce projet. Réponse de Paul Vergès : « Je la souhaite infiniment, parce qu’au moins on aura un débat sur les responsabilités des uns et des autres, et j’espère que ce débat aura lieu non seulement à La Réunion mais aussi à Paris ».
Et pourquoi ? « Parce qu’il faut faire éclater la vérité ». Et Paul Vergès ne craint-il rien là-dessus ? « Absolument rien ; toute la procédure a été suivie pas à pas par Bercy et par la Préfecture ». Et les fonds publics investis dans les études pour réaliser le tram-train, n’est-ce pas de la “gabegie” ? « Absolument pas ».

Tout est donc parfaitement clair et la plupart des Réunionnais le savent. Et s’il y a une “gabegie” quelque part, elle est donc uniquement due à Didier Robert.
En effet, celui-ci prétend que le projet de tram-train n’est pas réalisable et il prend la décision de l’annuler mais il refuse d’assumer les conséquences de cette décision injuste au détriment des Réunionnais. De fait, il se comporte réellement comme un gaspilleur de fonds publics.

L. B.


Kanalreunion.com