Edito

Un incendie qui risque de faire des dégâts politiques en Chine

J.B. / 14 août 2015

Les images qui proviennent des explosions dans le port de Tianjin, en Chine, sont terrifiantes. Elles font la une de l’actualité du monde entier, en premier lieu la presse officielle du Parti Communiste Chinois. Et, ce n’est pas pour vanter un succès de la 2e économie du monde. C’est un incendie qui a démarré dans un entrepôt à conteneurs de produits hautement dangereux et explosifs. Les reportages montrent un espace où le souffle des explosions n’a rien épargné. Pour saisir l’ampleur de la catastrophe, il faut savoir que 1000 voitures neuves rangées sur un parking ont été entièrement détruites alors que celui-ci était situé à un kilomètre de distance. Le bilan humain est très lourd, en particulier chez les pompiers. Heureusement que cela s’est produit en pleine nuit, quand les travailleurs étaient partis.

Le gouvernement n’avait vraiment pas besoin de cette catastrophe en ce moment où l’économie connaît de graves difficultés. Tout le monde avait été surpris par la double dévaluation de la monnaie officielle, le Yuan. Ce qui, à l’évidence, exprime une certaine inquiétude. On a beaucoup parlé des conséquences sur les places boursières mais quasiment personne n’a évoqué les répercussions sur le budget des ménages. Le pouvoir d’achat est automatiquement réduit avec une monnaie qui a perdu près de 3 % de sa valeur. Mais, le gouvernement est partagé entre l’augmentation des revenus et le maintien d’un salaire bas jugé nécessaire pour soutenir la compétitivité à l’exportation.

Il est à craindre que l’incendie de Tianjin ne jette le discrédit sur les autorités, prise dans leur sens très large. D’ailleurs, le président chinois et son Premier ministre ont vite réagi. Cette ville moderne est la porte d’entrée de la capitale Beijing, qui est située à 300 kilomètres à l’intérieur du pays. C’est une sorte de vitrine. Elle héberge plus de 10 millions de citoyens. Cet incendie spectaculaire va obliger les autorités à réviser certaines politiques, mais au préalable, les responsabilités seront identifiées.

La ville de Tianjin a été jumelée à La Réunion sous la mandature de Paul Vergès. Plusieurs délégations étaient venues à la rencontre des Réunionnais. Témoignages apporte sa solidarité aux autorités de ville, aux sauveteurs, à la population éprouvée, partage la douleur des victimes et des proches des disparus.


Kanalreunion.com