Edito

Un mois bien rempli

J.B. / 10 août 2013

Jeudi, c’était le 8 août, le PCR a tenu un meeting au Port. C’est le premier d’une série de trois qui l’amènera à Saint-André, mercredi prochain, puis, à Saint-Pierre, la semaine suivante. Ainsi, la direction du PCR respecte un engagement pris lors des travaux des délégués au 8e Congrès.

En effet, le 8e Congrès s’est tenu les 7, 8 et 9 juillet 2013 à Sainte-Suzanne. Un mois, exactement, après cet important événement, la direction a tenu à rappeler les enseignements tirés des trois jours de débats, exposer ses solutions et appeler l’assistance à préparer les prochaines échéances : arrivées de François Chérèque, de François Hollande, et élections 2014, 2015 et 2017. Il a été dit que le changement tant attendu par notre peuple sera l’œuvre des Réunionnais eux-mêmes.

La motion votée à la fin de la manifestation du Port est très claire. Nous nous engageons à servir notre peuple. Il est écrit que « l’heure de la responsabilité a sonné. Chacune et chacun d’entre nous doit assumer sa citoyenneté réunionnaise et être à la hauteur des défis auxquels notre peuple est confronté. Cet appel au rassemblement, nous allons le porter dans toute l’île. »

Dans ce mois post-congrès, la direction du PCR a été très active. Elle s’est distinguée par ses prises de positions publiques et ses actions concernant le maintien du RSTA. Elle s’est exprimée lors de la visite du Commissaire Européen à l’Agriculture et au Développement Rural. Le PCR a montré qu’il n’est pas en vacances. Quand le peuple souffre et ne voit pas où aller, il faut l’éclairer par des solutions de rassemblement. Par exemple, le PCR a réclamé le partage équitable des richesses entre usiniers et planteurs de cannes. "Témoignages" a produit 5 articles de fonds pour aider à comprendre la situation. C’est le seul parti qui s’est exprimé sur l’avenir du monde rural.

A l’issue des 3 meetings, un bilan sera fait pour se projeter sur la préparation du grand rassemblement d’octobre, acté lors des travaux du premier Conseil Politique qui s’est tenu samedi 3 août. Ce sera une bonne entrée en matière pour bien préparer la venue de François Chérèque.

L’arrivée prochaine de cet envoyé spécial du gouvernement sur les questions de la pauvreté doit être l’occasion pour les Réunionnaises et Réunionnais responsables de parler d’une même voix, face aux intentions du gouvernement, toujours louables, mais totalement insuffisantes pour traiter nos problèmes structurels de manière durable.

Ce fut un mois bien rempli, il donne le ton de ce qui nous attend.

J.B.


Kanalreunion.com