Edito

Une différence de culture politique hors norme

J.B. / 17 juin 2014

Le groupe mauricien CIEL a annoncé en fin de semaine dernière qu’elle a conclu le rachat de la BNI de Madagascar à travers un consortium dans lequel il détient 60% des parts. Le consortium a racheté en réalité les 51% des actions de la Banque qui étaient jusque-là détenus par le Crédit Agricole SA. L’Etat Malgache garde 32% des actions du total.

Selon l’agence Chine Nouvelle, le directeur exécutif Jean-Pierre Dalais, explique ce choix « pour la qualité de ses équipes ainsi que pour le fort potentiel de développement que cette institution représente. » L’objectif est « d’asseoir davantage la BNI dans son rôle de première banque malgache ». Elle possèderait déjà 22% du marché bancaire.

Ce bonheur mauricien est accompagné par l’annonce que la compagnie aérienne China Southern Airline va relier Shenzhen à l’île Maurice en fin de ce mois. Ainsi, notre voisine sera connectée à 3 grandes villes Chinoises : Shanghaï et Beijing, entre autres. L’objectif est d’attirer 100 000 touristes.

Pendant ce temps, La Réunion Département-Région-Française-RUP-pleins-de-milliards s’époumone à faire de « la coopération décentralisée » avec Mme Ledoux comme super-manager qui vient de se remettre d’une défaite municipale dans sa commune située à 10 000km de chez nous ! Cette ineptie ne serait jamais arrivée si les 7 députés réunionnais n’avaient pas abdiqué leur responsabilité politique devant les Réunionnais.

Ce que le Crédit Agricole SA a trouvé de négatif à Madagascar, le Consortium des Mauriciens en ont tiré une force de développement. Au Conseil Régional, Paul Vergès avait bien perçu le potentiel de la Chine. Nous étions en pôle position. Le nouveau président a tout ramené en arrière. Maintenant, il veut même vendre les 2 avions A380 configurés en 840 sièges. Ces 2 premiers sont en construction car La Réunion a déjà payé la commande.

Plus que des divergences, c’est bien l’expression d’une différence de culture politique.

J.B.


Kanalreunion.com