Edito

Une leçon aux adversaires du développement durable

LB / 27 mai 2010

On assiste actuellement à La Réunion à une démolition des projets essentiels pour le développement durable du pays ; et les démolisseurs soulignent que tous ces projets sont inutiles : le tram-train, la MCUR, les grands services à la personne et à la défense de l’environnement etc. Il n’y a plus de débat démocratique à ce sujet, on casse tout, car le développement durable “c’est de la blague”…
Cette idéologie nous emmène tout droit vers les images qui nous arrivent de Louisiane, dans le Golfe du Mexique, où depuis déjà 37 jours une marée noire de pétrole envahit l’océan et les côtes après l’explosion d’une plateforme pétrolière de la compagnie British Petroleum. Et les responsables de cette catastrophe, adversaires du développement durable, sont incapables d’enrayer un problème qu’ils ont créé.
De fait, l’état d’esprit de ces personnes rejoint celui des élus de La Réunion qui cassent les projets au service des Réunionnais, avec des emplois durables à la clé. Mais si ces projets ne se font vraiment pas et quand la marée noire aura envahi tout le Golfe du Mexique, se souviendra-t-on des noms des adversaires du développement durable ?
La responsable des questions d’environnement à la Maison Blanche a déclaré mardi que cette catastrophe est la pire marée noire de l’histoire des États-Unis d’Amérique et le président Barack Obama se rend demain en Louisiane pour faire le point sur les moyens d’arrêter ces ravages. Mais va-t-il s’attaquer aux causes profondes de ce phénomène, dont le recours aux énergies fossiles ?
Revenons à La Réunion : lorsque demain nous vivrons les conséquences incalculables des décisions désastreuses prises aujourd’hui, qui en paiera les pots cassés ? L’Histoire nous montrera qu’il n’y a pas de choix politique innocent, même si les démolisseurs et leurs complices n’en évoquent pas les conséquences.
Or les effets immédiats de ces décisions et l’augmentation du retard en matière de développement durable de notre île vont se faire sentir durement. Et ce qui se passe actuellement aux États-Unis va servir de leçon aux adversaires du développement durable.

 L. B. 


Kanalreunion.com