Edito

« Une priorité » de Bello-Annette : la NRL de Didier Robert

J.B. / 21 octobre 2015

Depuis l’annonce d’une étude sur l’implantation d’un péage sur le raccordement entre la nouvelle route du littoral et l’entrée ouest de Saint-Denis, cette question anime la campagne des élections régionales. Sans ce raccordement, la NRL n’est pas possible, car elle serait alors un embouteillage permanent. Plusieurs centaines de millions d’euros sont prévus, mais face aux incertitudes sur le financement, le péage est la solution qui couvrira tous les dépassements de crédit en obligeant les Réunionnais à payer.

C’est tout d’abord Gilbert Annette, maire de Saint-Denis, qui a dit qu’il était contre le péage alors qu’il a choisi de lancer une étude à ce sujet. Il a affirmé que ce n’est qu’un moyen de pression contre l’État et la région pour avoir des fonds pour construire le raccordement de la NRL.
Samedi, lors du meeting de Bello-Annette à Saint-Denis, il a aussi dit que cette étude doit permettre de clarifier certaines choses.

Le lendemain, Didier Robert est intervenu dans le débat lors de son meeting à Saint-Paul. Il a déclaré que face aux atermoiements de la mairie de Saint-Denis, la Région Réunion allait reprendre en main le dossier du débouché de la NRL sur Saint-Denis, qui est appelé également NEO. Le président de Région sortant a ainsi réaffirmé qu’il était prêt à tout pour entretenir l’idée qu’un jour, la route en mer sera réalisée. Il est dans sa logique, car c’est lui qui a pris la décision de lancer ce projet alors même que le problème des matériaux n’était pas réglé.

Hier, Gilbert Annette a répondu à Didier Robert. Il a dit que le projet de raccordement porté par la mairie de Saint-Denis compense un oubli de la Région. Car manifestement, cette pièce indispensable à la réalisation de la route en mer n’a pas été intégrée au projet.
Il ne s’est pas contenté de montrer ouvertement sa convergence avec le président de Région sortant, il a aussi publiquement dit que Huguette Bello a fait « une priorité » de ce raccordement.

À l’heure où la presse malgache annonçait que le chantier de la route en mer allait être bientôt privé de matériaux, Bello-Annette auraient pu saisir cette occasion pour cesser leur soutien à un projet qui ruinera les Réunionnais. Ils auraient alors pu répondre favorablement à l’appel lancé par Paul Vergès d’un rassemblement de toutes les têtes de liste pour l’arrêt de la NRL.
Mais Bello-Annette ont préféré rester dans la division et réaffirmer leur soutien sans équivoque à la NRL de Didier Robert. L’étude sur le péage va donc continuer à suivre son cours. Les Réunionnais sont prévenus : avec Didier Robert ou Bello-Annette, ils seront obligés de passer à la caisse pour construire la NRL à n’importe quel prix.


Kanalreunion.com