Edito

Une soirée extraordinaire pour l’unité réunionnaise

LB / 20 février 2010

Dans le cadre de la campagne électorale des régionales, on se rend compte à quel point les adversaires de l’Alliance ont du mal à comprendre que le développement durable de La Réunion a au moins cinq bases fondamentales :
1) une économie stable, répondant aux besoins de la population ;
2) une société équitable, avec un juste partage des revenus ;
3) un environnement sain, respectueux de la bio-diversité ;
4) un respect de notre diversité culturelle et de l’égalité de nos cultures
ancestrales, valorisant les atouts de l’interculturalité, renforçant l’unité identitaire réunionnaise et favorisant l’émancipation du peuple réunionnais ;
5) une organisation politique libre et démocratique, permettant à chaque citoyen d’être un acteur responsable du développement de son pays.
Ces cinq dimensions — économique, sociale, environnementale, culturelle et politique — sont indissociables si l’on veut mettre en place un nouveau modèle de société ; et c’est pourquoi les conservateurs (de "droite" comme de "gauche") sont notamment opposés à la valorisation de notre identité culturelle grâce à la Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise (MCUR).

Avant-hier soir, au Conservatoire à rayonnement régional "Gramoun Lélé" de Saint-Benoît, Paul Vergès, président du Conseil régional, Daniel Huet, représentant de Nassimah Dindar, présidente du Conseil général, Julien Ramin, président du Comité réunionnais pour la commémoration des liens historiques entre l’Inde du Sud et les îles et pays de l’Océan Indien, Sudel Fuma, directeur de la chaire UNESCO, et Yvon Virapin, vice-président de la Région, ont exalté les richesses de la visite de la délégation réunionnaise dans le Tamil Nadu et à Pondichéry en janvier dernier. Tous les intervenants à cette soirée et dans le film sur ce voyage d’hommage à nos ancêtres engagés ont souligné l’importance du développement de notre mémoire historique et le potentiel immense que représente cette solidarité partagée avec les générations passées, quelles que soient nos origines.

Lors de cette rencontre, Paul Vergès a annoncé que la Commission d’enquête sur la MCUR venait de reconnaître officiellement l’utilité publique de cet équipement. Une annonce saluée chaleureusement par les centaines de personnes présentes dans la salle, heureuses de voir confirmée la réalisation prochaine de ce grand service public pour les Réunionnais.
L’union de notre peuple est un moyen essentiel pour résoudre nos problèmes. Eh bien, ce jeudi soir fut une soirée extraordinaire pour l’unité réunionnaise !

 L. B. 


Kanalreunion.com