Edito

Une urgente exigence de la norme

Témoignages.re / 8 octobre 2013

Une urgente exigence de la norme

Voici une preuve supplémentaire que nous vivons dans un « Département hors norme », selon l’expression de l’INSEE.

On dénombre à La Réunion 155.000 personnes vivant de minimas sociaux. Sans les subsides versés par l’Etat, ces individus étaient des parias du modèle de cette société « hors norme ». En d’autres termes, l’économie générale peut se passer de ce volant de nos compatriotes. Ils sont des inutiles. C’est littéralement inhumain.

Un autre indicateur vient accentuer ce caractère hors norme. Le montant total distribué aux plus démunis se monte à plus de 880 millions euros. Ce chiffre représente à peu près l’équivalent du montant de la sur-rémunération versé aux fonctionnaires titulaires des services de l’Etat, des Hospitaliers et des Collectivités pour une année. Mais compte tenu que le nombre d’agent percevant un supplément de salaire avoisine les 36.000, la dépense moyenne par personne sur-rémunérée (880 millions divisés par 36.000) est 4 fois plus élevée par rapport à nos compatriotes relevant des minimas sociaux (880 millions divisés par 155.000).

Ainsi, cette société « hors norme » touche touche le fond. Comment depuis plus d’un demi siècle, les gouvernements qui se sont succédés en France ont-ils conservé ce traitement étonnant de citoyens sensés être égaux ? Voilà pourquoi « l’abolition de l’extrême pauvreté, en 2015 » comme demandé par les signataires de l’Appel de l’Ermitage devient une urgente exigence de la norme.

 J.B. 


Kanalreunion.com