Edito

Va-t-on en finir avec ces scandaleuses inégalités ?

J.B. / 28 juillet 2012

Hier, nous avons exposé que l’annonce de 155.300 Réunionnais inscrits à Pôle emploi pouvait également cacher d’autres réalités sociales et culturelles criantes. Nous avons conclu que ce sont là des signes d’un régime politique en faillite. Il faut changer.

Voici d’autres aspects de cette situation. En principe, dans la République française, les Citoyens sont égaux, et la loi du 19 mars 1946 visait à faire des Réunionnais, des Citoyens à part entière. Au bout de 65 ans, les inégalités monétaires soulèvent un vrai scandale et bousculent la cohésion dans la société réunionnaise.

Les statistiques officielles révèlent que le revenu minimum des 10% les plus riches est 5,2 fois plus important que le revenu maximum des 10% les plus pauvres. Les plus aisés se calculent à partir de 2.520 euros (sans limite au-dessus) tandis que les plus pauvres ne dépassent pas 480 euros ! Comment est-ce possible et pourquoi les gouvernements successifs ont laissé perdurer de telles inégalités et injustices dans notre société ?

Pourquoi ne les ont-ils pas corrigées, quand on sait que ce rapport est de 3,3 en France. En d’autres termes, pourquoi les inégalités sont moins prononcées dans la société française que dans celle de La Réunion ? L’Insee rapporte que le minimum des revenus des 10% les plus riches s’élève à 2.520 euros à La Réunion et 2.760 euros en France. Par contre, si le niveau de vie maximum des plus pauvres est de 480 euros à La Réunion, elle est de 830 euros en France !

En clair, un pauvre à La Réunion est 2 fois plus pauvre qu’en France. La répercussion en terme de pouvoir d’achat est encore plus scandaleuse, car les prix sont ici 55 à 60% plus chers. Les pauvres à La Réunion sont doublement pénalisés par ce régime politique injuste et qui divise notre société.

J.B.


Kanalreunion.com