Edito

Va-t-on vers l’Union des travailleurs en grève, des jeunes sans emplois et des bénéficiaires du RSTA ?

J.B. / 15 mai 2013

v Les travailleurs de Carrefour et de la SERMAT sont en grève depuis plusieurs jours. Ils font face au noyau du patronat le plus dur qu’il existe à La Réunion. La provocation à la place de la discussion. La logique du pourrissement en espérant que les grévistes abandonnent la partie.

Les travailleurs réunionnais payent actuellement le plus lourd tribut de la crise. On n’a jamais assisté à autant de fermetures d’entreprises et leur cortège de licenciement. Pendant ce temps, quelques secteurs économiques font d’importants bénéfices. C’est le cas de la grande distribution et de la manutention. Dans ce contexte de crises aigües, il est normal que les travailleurs réclament la transparence, tant au niveau des résultats qu’au niveau des emplois. Quelle que soit l’origine de la grève, c’est le manque de transparence qui plombe les relations sociales. Dans le cas d’une gouvernance irréprochable de l’entreprise, un patronat responsable n’attend pas plusieurs jours avant d’ouvrir les négociations, en mettant toutes les informations sur la table.

Dans le cas présent, le refus de transparence va entraîner inévitablement un élargissement du conflit. Les travailleurs savent que leur avenir ne repose plus seulement sur une amélioration salariale vite récupérée par les mêmes. Les statistiques nous apprennent que la consommation dépasse les 13 milliards d’euros par an à La Réunion. En tant que citoyen, consommateur et acteur social, il est normal que les Réunionnais demandent des éclaircissements.

Cette plate forme pourrait intéresser également les jeunes qui vont se mettre en mouvement la semaine prochaine. L’AJFER alerte partout sur la situation catastrophique des jeunes. A la fin du mois prochain, il y aura 10.000 bacheliers de plus. Que faire ? Devant l’intransigeance patronale, allons-nous assister à une alliance de la jeunesse privée d’emploi avec des travailleurs qui réclament un meilleur partage des revenus et du travail entre Réunionnais ? Un tel mouvement social va rencontrer l’indignation qui monte chez 40.000 travailleurs qui se battent pour ne pas supprimer les 100 euros de RSTA qu’ils ont durement acquis en 2009, lors des manifestations de COSPAR.

Ainsi, de la grande distribution à la manutention, des jeunes aux bénéficiaires du RSTA, l’union semble être le seul moyen dont dispose le monde du travail pour obtenir satisfaction.

J.B.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • a propos de la gréves des ouvriers de carrefour il est vraiment scandaleux qu’une déléguée de la CFDT s’en prenne au Maire de sainte -Susanne en le traitant de complice du patronat et brillant de son absence dans ce conflit ! a -t-elle oubliée que son syndicat à voté avec le patronat il y a quelques semaines et a signé un ’ accord " qui écrase LES DROITS des ouvriers Français ??? alors qu’elle regarde plutot du coté de son syndicat qui est complice du patronat de carrefour !

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com