Edito

Vers de nouvelles restrictions pour les communes

J.B. / 6 mars 2014

En pleine campagne des municipales, la ministre de la Réforme de l’État vient de lâcher une bombe. Elle est allée dans le sens d’une information parue le 4 mars dans "le Parisien". Notre confrère annonçait la possibilité d’une baisse de 10 milliards des dotations aux collectivités. Voici ce que rapporte "Acteurs publics" :

« Si certains élus locaux pensaient encore que la baisse des dotations aux collectivités serait limitée à 1,5 milliard d’euros en 2014 puis 1,5 milliard supplémentaire en 2015, Marylise Lebranchu a mis fin à leurs espoirs le 4 mars.
Réagissant à une information du Parisien selon laquelle le gouvernement réfléchirait à diminuer de 10 milliards d’euros les subventions de l’État aux régions, départements et communes d’ici 2017, la ministre de la Réforme de l’État a assuré sur Radio Classique n’avoir « aucun arbitrage sur les chiffres ». « À mon avis, on n’arrivera pas à 10 milliards », a-t-elle poursuivi, tout en assurant que « la dotation globale de fonctionnement va baisser ». « Je ne spécule pas, je me méfie », a précisé la ministre, même si, a-t-elle admis, “tous les chiffres sont sur la table ». »

C’est l’application du plan d’austérité qui se confirme. Le gouvernement doit en effet tenir des engagements vis à vis de l’Union européenne. Il a choisi de réduire les dépenses publiques pour y arriver. Et s’il ne réussit par à tenir son objectif, alors les régions risquent de se voir suspendre l’attribution des fonds européens.
Les collectivités vont donc connaître une nouvelle baisse de la dotation de l’État. À La Réunion comme ailleurs, cela aura des conséquences. Il sera plus difficile d’investir, sauf à augmenter encore l’endettement et les impôts. L’application du plan d’austérité sur les collectivités va donc accélérer la crise des collectivités, pendant plusieurs années.

 J.B. 


Kanalreunion.com