Edito

Vers la casse de la Voie Vélo Régionale ?

LB / 30 juin 2010

Après la démolition de grands projets de services publics pour les Réunionnais, comme le tram-train et la MCUR, va-t-on assister à la casse d’un autre équipement pour le développement durable de La Réunion par le nouveau président de la Région ? Là aussi, il s’agit d’un projet déjà élaboré par l’ancienne majorité régionale en partenariat avec les autres collectivités réunionnaises intéressées par cette opération et il concerne l’itinéraire cyclable sécurisé tout autour de l’île, « soit plus de 200 km à aménager ».
Cet équipement indispensable — dans le cadre d’une politique multimodale et intermodale des déplacements — s’appelle la Voie Vélo Régionale et il est inscrit dans les “Orientations budgétaires pour l’exercice 2010” (page 53), votées par l’ancienne majorité. Ce rapport prévoit « le développement de la pratique du vélo » et annonce qu’« en 2010, l’étude de la Voie Vélo Régionale (VVR) sera finalisée ».

Si nous posons la question de savoir si ce projet va aussi être cassé par Didier Robert comme le reste du développement durable, c’est parce qu’il s’est passé quelque chose de grave jeudi dernier lors de l’Assemblée plénière du Conseil régional. En effet, ce jour-là, la majorité UMP-Vergoz a voté pour une nouvelle version du projet de route littorale entre Saint-Denis et La Possession avec 6 voies plutôt que 4, mais sans piste cyclable sécurisée.
Lorsque la conseillère régionale Catherine Gaud a demandé, au nom de l’Alliance, aux élus de la majorité pourquoi ils ont supprimé la place du vélo, qui était prévue sur l’ancien projet déjà financé, personne ne lui a répondu. Pourquoi donc ce silence coupable ?

Ce choix politique est d’autant plus grave que l’Etat a promis de financer le projet de nouvelle route littorale s’il entre dans les critères du Grenelle de l’Environnement ; or, si l’on remplace un projet avec vélo par un projet sans vélo, on s’éloigne du Grenelle. Cela remet donc en cause le financement de cette route tel qu’il était prévu par le Protocole de Matignon signé en 2007.
En outre, cela remet en cause le projet de Voie Vélo Régionale tout autour de l’île. Et cela va à l’encontre des souhaits exprimés le 5 juin dernier par des élus et des associations lors de la table ronde organisée au Conseil général sur le développement des déplacements à vélo à La Réunion.

L. B.


Kanalreunion.com