Edito

Vers une grande victoire réunionnaise demain

LB / 13 mars 2010

Si nous voulons faire des élections régionales de demain un moment historique pour La Réunion, où notre île franchira une nouvelle étape décisive dans la construction d’un avenir meilleur par une forte alliance des Réunionnais, il est bon de penser aux temps forts qui ont marqué de façon constructive notre passé. En effet, toutes les étapes positives de notre Histoire sont dues à quoi ? Au large rassemblement des Réunionnais pour des causes justes.

Nous pouvons en citer quelques exemples, ne serait-ce que dans les dernières décennies :
Si le 19 mars 1946 les Réunionnais ont pu obtenir le vote d’une loi abolissant le statut colonial de leur pays, c’est parce que l’élection des députés Raymond Vergès et Léon de Lépervanche s’est faite grâce à un large rassemblement de la population sur un tel projet lors du scrutin du 21 octobre 1945.
Si, après une douzaine d’années de fraudes électorales massives et violentes débutées en 1957 à Saint-André, le suffrage universel a pu enfin commencer à être mieux respecté à La Réunion, c’est parce que des citoyens de tous bords politiques se sont unis afin de créer l’Association pour le déroulement normal des opérations électorales (ADNOÉ) en décembre 1969 et faire avancer le pays vers un peu plus de démocratie.
Si à la fin des années 1990 les Réunionnais ont pu obtenir l’égalité des droits sociaux avec ceux de France, c’est parce qu’ils se sont unis très largement pendant une dizaine d’années dans des luttes pour le respect de ce principe, depuis la démission en 1986 par Paul Vergès et Élie Hoarau de leur poste de député afin de protester contre la volonté de leurs adversaires d’institutionnaliser l’inégalité sociale.
Si l’an dernier les Réunionnais ont pu obtenir de l’État et du patronat certaines avancées sur le plan social et la reconnaissance de la justesse d’une bonne partie de leurs revendications par les États-généraux de l’Outre-mer, ce fut grâce à leur union très large dans des collectifs comme le COSPAR et Kiltir Partou.

Si nous voulons continuer à faire progresser La Réunion et résoudre nos graves problèmes, il n’y a donc pas de meilleur moyen que l’union la plus large possible sur les projets les plus justes. Ces projets existent, ce sont ceux de l’Alliance, que les Réunionnais soutiennent déjà massivement.
Si ce soutien s’exprime demain par un vote massif pour la liste conduite par Paul Vergès, il traduira une nouvelle fois la forte capacité des Réunionnais de se rassembler pour construire leur avenir. Et ce sera une grande victoire réunionnaise.

L. B.


Kanalreunion.com