Edito

Virapoullé va-t-il proposer à nouveau de vendre l’eau de la Rivière de l’Est ?

J.B. / 24 mai 2016

Durant la campagne des Régionales, Jean-Paul Virapoullé s’est vanté à la Télé d’être le nouveau maître d’œuvre de Didier Robert. Ce qui, d’après lui, justifierait sa bonne place sur la liste. Maintenant qu’il est élu, il rappelle qu’il est en réalité le maître à penser. C’est Didier Robert qui est le maître d’œuvre de ses choix. En clair, le costume est déjà trop étroit.

Dans la réalité, les projets de Virapoullé ont du plomb dans l’aile. La Région n’a plus d’argent et doit emprunter. Ses dépenses de fonctionnement ont beaucoup augmenté, et ne peuvent plus être grevées par une augmentation du remboursement de la dette. De leurs côtés, l’Europe et la France se battent pour réduire le déficit public et l’endettement des Collectivités. Malgré tous les garde-fous étatiques installés pour protéger les budgets, l’endettement de la France dépasse 95 % du PIB.

C’est dans ce contexte que le Maire de Saint André s’est rendu en Europe, faire du lobbying auprès des élus et des instances. En tout cas, c’est l’argument qui a été fourni pour expliquer son absence lors de la dernière Assemblée Plénière de la Région Réunion. Depuis, c’est silence radio ; lui qui a l’habitude de fanfaronner des qu’il a une annonce, il est particulièrement modeste.

Les choses ne vont guère avancer quand des informations venant du monde entier annoncent une aggravation du réchauffement de la Terre, avec comme conséquence la montée des océans. Ce qui se passe à New-Dehli ou Mumbai doit nous interroger. Qui est le fou ou la folle qui va cautionner les projets de Virapoullé au moment où la communauté internationale cherche une majorité pour adopter les Accords de Paris sur le Climat.

En manque d’argent, il reste à l’homme de l’Est la proposition de vendre l’eau de la Rivière de l’Est en container. Faut bien justifier le creusement d’un port.

J.B.


Kanalreunion.com