Edito

Visite du Président de la République : les jeunes vont-ils pouvoir sortir du chômage ?

J.B. / 12 août 2014

Enfin, c’est confirmé : François Hollande arrive à La Réunion le 21 août, accompagné de Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de George Pau-Langevin, ministre des Outre-mer. Cette dernière est déjà venue avec son ministre de tutelle, Cazeneuve, ministre de l’intérieur.

Le message symbolique se veut clair, le Président de la République considère les problèmes posés par les Réunionnais suffisamment graves et il se fait accompagner par 2 ministres conséquents. Probablement, a-t-il pris au sérieux les alertes lancées par le PCR et les responsables des autres secteurs actifs de la société réunionnaise.

En tout cas, après leur passage, si les réponses ne seront pas « claires », cela voudra dire qu’au plus haut sommet de l’Etat, ils considèrent l’avenir sans solutions concrètes. Si les réponses sont claires, c’est à dire positives, alors le redressement pourrait commencer, selon un calendrier précis. En tout cas, rarement visite présidentielle n’aura connu une telle attente de clarification. Commençons par les jeunes.

Le gouvernement et les 7 Députés de La Réunion soutiennent une loi réclamant 41,5 annuités de travail aux jeunes pour penser percevoir la retraite à 65 ans. Cependant, rien n’a été prévu, au plus haut sommet de l’Etat, afin de leur garantir les conditions d’application de cette loi. Il n’y a pas pire irresponsable que celui qui décide d’enfermer des jeunes dans l’impossibilité de leur décision. C’est tellement facile de « décider » quand on a le pouvoir ! L’élu décide, la population trinque. Or, en l’espèce, cette loi est inapplicable. 10% de chômeurs en France, 30% à La Réunion. Comment espérer cotiser 41,5 ans dans ces conditions ?

Alors, ils font de la diversion. Ils culpabilisent les jeunes et les découragent : pas assez formés, manque d’expérience, pas capable d’écrire un bon CV ou de bien se présenter etc Le plus cocasse, c’est de lui faire croire qu’il a eu moins de chance... la prochaine fois sera la bonne ! Pendant ce temps, cabri y mange salade... L’AJFER se bat pour réclamer que les jeunes soient préparés pour occuper les postes de travail qui se créent à La Réunion.

Nous verrons bien ce que dira le Président de la République et sa suite, à Saint-Joseph, le matin de son arrivée. De ces décisions à Saint-Joseph, nous pourrons dire si les jeunes seront sauvés ou alors ce sera définitivement la régression sociale.

J.B.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Tout ça c’est vrai, pas très encourageant pour la suite, sans parler des ravages que l’on fait à la Nature ici comme ailleurs : bétonnage, route, parking sans arbre pour protéger nos chères voitures importées à grand frais... Concernant les jeunes, je pense qu’il ne faut pas se focaliser uniquement sur la canne, filière qui risque de faire partie des souvenirs historiques si le Brésil-patron des 2 usines péi décide, faute de nouvelles subvensions eurpoéennes en plus, ( je devrais écrire en moins en fait), de dire stop, on arrête les frais, on a assez de sucre chez nous, les 2OO OOO tonnes réunionnaises sont peanuts comparées à notre production.

    A partir de là, je pense qu’il faut se former en tant que citoyen et en tant qu’acteur futur de l’économie locale, nationale quitte en allant se former ailleurs, en France, Australie, Afrique, Canada comme pas mal de réunionnais qui ont déjà franchis le pas. Ensuite, envisager de travailler à l’extérieur s’il n’y a de bon boulot stable ici, puis revenir au péi pour les vacances.

    Il faut savoir que la Nouvelle-Calédonie a besoin de main d’oeuvre à tous les niveaux. On recherche là bas des maçons, plombiers, cuistots, conducteurs d’engins, informaticiens, soudeurs pour les usines du Nord et du Sud en brousse. jobs biens payés, en CFP, comme avant CFA à la Réunion ! Pas d’Euros là bas.

    Par contre, j’ai appris que 25 OOO réunionnais y sont déjà installés ! Soit 1/1O du total ! Les 1° avaient introduits la canne, le café, les letchis, le flamboyant... Dans les années 7O, le territoire avait déjà besoin de main d’oeuvre, le fameux "boom du nickel". Et il y a peu, le taux de croissance était de 5% ! Bon c’est vrai, c’est pas facile de se déraciner mais je pense que c’est une bonne expérience pour celui, celle qui osera se mettre au travail sérieusement, sans attendre RSA et Cie, c’est plus digne. Kanaky cherche du monde. Renseignez-vous.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Il est évident que le Président , plus haut personnage de l’état, peut beaucoup, il est indéniable. Mais imagine t-on un instant la galère des jeunes dans le labyrinthe administratif ? à ma connaissance ce n’est ni le Président ni les Ministre qui y siègent . Alors comment se fait-il qu’il y ait parfois un langage de sourd et que le citoyen ait l’impression que
    La pou ral a li kary sou driz ? lé vré la pa tout’ domoun’ na lomeme définission mizere, povreté.
    A la Réunion, je le redis, nous devons etre tous solidaire quelque soit l’échelon de responsabilité que nous occupons pour tendre la main à nos frères et participer à la cohésion sociale, c’est dans le domaine du possible !

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com