Edito

Voilà pourquoi il faut changer, maintenant

J.B. / 1er août 2014

Lundi 28, le PCR a annoncé l’existence d’un « rapport d’information » du Sénat en date du 9 juillet. Il s’étonnait d’être le seul parti politique à en parler. Venant après l’alerte qu’il avait lancée sur l’avenir de la filière canne, l’information a fait le tour de La Réunion et soulevé des réactions diverses. Pour que tous les Réunionnais puissent participer pleinement à un vrai débat démocratique, "Témoignages" a décidé de sortir le rapport du fénoir. Le PCR agit ainsi en parti responsable, au service de La Réunion et des Réunionnais. Nous ferons également quelques zooms sur certains aspects tirés du rapport pour bien montrer que les illusions entretenues depuis 68 ans ont atteint leurs limites.

Extrait : « Si les outre-mer font généralement figure de régions riches au sein de leur aire géographique respective, leur niveau de vie demeure largement inférieur à celui de l’hexagone. Ainsi, avant les opérations de répartition (impôts, cotisations et prestations sociales), le revenu des ménages par habitant pour un département d’outre mer est inférieur de 42,8% à la moyenne nationale en 2005. Marqués par une atrophie du secteur privé par rapport au secteur public et de très fortes disparités de revenus, les outre-mer traversent des mutations démographiques auxquelles ils sont insuffisamment préparés. »

Commentaires : au bout de 68 ans, le constat d’échec est unanime. A la place de l’égalité prévue par la loi du 19 mars 1946, le revenu des ménages par unité de consommation représente guère plus de la moitié de celle de la moyenne française. Sans remettre en cause les avancées obtenues durant cette période, reconnaissons que le régime est à bout de souffle. Il faut changer, maintenant.

J.B.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Moin mi pans ke la sitiasyion noré fine explozé dopui lontan kan din koté ou lavé l’esploitasyion la pli ontèz d lomme miz dann lo préssoi de lékonomi libérale avek la konplissité bann pouvoi en plasse a lépok ; mé lote koté toutelamass dé méprizé la litté, la konbatt , la arrasse dé viktoi ké la konforté dote déor ; prézidan, gouvernman dé goch , lo pép la gaingni inpé dignité , lavanssé social, kiltirel...

    MÉ pourtan lo bann BLOKAZ lé touzour là, mé lé vré ossi na inpé la tromp sommin, viraz mi koné pa , rienk domoun en ba té aperçois lo langaz komin, paské komm touzour sé zot i gaign lo koup sabouk ; i fo nou kestyonn à nou ossi à koz in pouvoi politik , nou va dir populér i perd konessans’ dovan la massinerie technocratik

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com