Edito

Votez pour un sénateur animé de l’intérêt commun.

Témoignages.re / 30 août 2011

La tempête tropicale Nanmadol était localisée, dimanche, au sud de Taïwan et menaçait directement la ville de Fuzhou, capitale de la province du Fujian. Située à l’est du continent chinois, cette région est habituée à accueillir des typhons qui causent d’importants dégâts. Les autorités prennent toujours au sérieux ces phénomènes naturels. On ne sait jamais…
La ville de New York, moins habituée à ce genre de phénomène, vient de vivre un moment d’intenses émotions à l’approche du cyclone Irène. Même Obama, le président des États-Unis est intervenu dans les médias pour appeler la population à la vigilance. C’est dire que les autorités avaient très peur. Et, pour cause : un premier bilan comptabilise déjà 29 morts dus au passage du cyclone à travers 9 États de la côte Est des États-Unis. Les dégâts se comptent à coups de milliards de dollars, notamment pour des pouvoirs publics en mal budgétaire en pleine crise.
Ces 2 phénomènes arrivent au bon moment pour illustrer les 2 conférences que Paul Vergès vient de tenir à Saint-Denis et à Saint-Pierre à l’occasion du 10e anniversaire de l’Observatoire National sur les Effets du Réchauffement Climatique dont il en est le président. C’était un rappel historique et un bilan de son travail au Sénat. En effet, nous savons peu de choses sur ces phénomènes naturels et de leur développement si bien que nous sommes incapables d’anticiper avec précision.
Par exemple, même affaiblie, Irène continue sa progression vers le Canada. C’est tellement rare qu’un cyclone né en zone tropicale se promène si loin de sa base, en direction du Nord. Radio-Canada titrait, hier : « dégâts et pannes après le passage d’Irène ». L’article décrit la situation post-cyclonique et ses désagréments ; il est illustré d’une photo montrant une voiture écrasée sous des arbres. Un lecteur ajoute un commentaire : « consternation chez-nous en Beauce », « une semaine de grand nettoyage et un mois de reconstruction s’annoncent. Chose certaine, le paysage de mon petit coin va être changé à jamais... »
Pas de doute : le monde change… Nous qui allons entrer dans la saison cyclonique et nous qui nous apprêtons à voter pour désigner 4 sénateurs, comment ne pas encourager les grands électeurs à voter pour la liste conduite par Paul Vergès pour qu’il continue l’œuvre entreprise et propulser La Réunion au sommet de la réflexion et la décision politiques dans d’autres secteurs clés, ici et en France. Par-dessus tout : l’intérêt commun doit primer !

 J.B.


Kanalreunion.com